Récits liés à mes voyages. Je ne retranscris que les voyages extérieurs, mais ils sont toujours également intérieurs.

Les cholitas luchadoras de La Paz

(Une version remaniée de l'article est à paraître dans Le Temps) Elles ne dépassent pas le mètre soixante. Elles portent la pollera de la cholita, comprendre la jupe traditionnelle des femmes de l'altiplano bolivien, ainsi que leurs deux longues tresses si caractéristiques. Elles sont connues dans toute la Bolivie comme les femmes traditionnelles lutteuses, les cholitas luchadoras. Des dames vêtues d'une robe que l'on rencontre plus communément dans les montagnes et les villages que sur un ring de catch s'affrontent…

0 commentaire

La libération et la sécurité passent par l’agriculture urbaine en Bolivie

(Cet article Les jardins de l'émancipation est paru dans le Courrier du 26 avril 2021) L'agriculture urbaine n'est pas un nouveau concept pour citadin en mal de campagne. Il s'agit d'une pratique éprouvée pour pallier la perte des liens sociaux et renforcer la sécurité alimentaire. En période de pandémie, Jérôme Gyger, un volontaire suisse pour l'association Comundo, démontre la justesse ces points. Il soutient cette pratique dans la ville bolivienne d'El Alto, située à 4000 mètres d'altitude et deuxième agglomération…

0 commentaire

Les vrais héros de l’Amazonie

Lorsqu'en janvier 2006 le gouvernement d'Evo Morales s'installe à la tête de la Bolivie, la victoire symbolique des peuples opprimés se répand dans tout le pays puis dans toute l'Amérique Latine, où les peuples autochtones célèbrent que "l'un des leurs" soit parvenu aux fonctions suprêmes. Dans cette nation enclavée d'Amérique du Sud, les paysannes cholitas ne peuvent ouvrir de compte bancaire, les autochtones sont ignorés, l'égalité des chances un concept que l'on préfère cantonner aux télénovelas. L'enthousiasme transporte les Boliviens…

2 commentaires

Sajama, la montagne aux mille curiosités et qui toise la Bolivie

Le Sajama est haut : 6542 mètres. Il est beau : on vient du monde entier pour le contempler. Il est orgueilleux : c'est le plus haut sommet de Bolivie. C'est un colosse, un pillier qui toise une région préservée, dans laquelle des flamants roses côtoient les queñuas, les plus hauts arbres de la planète. En cette période de pandémie, le village de Sajama est difficile à atteindre. Et une fois sur les lieux, aucun restaurant n'est ouvert. Seul un…

0 commentaire

Canyon Tutayoj : la grande aventure pour voir des petits hommes

Debout sur un anguleux rocher dont l'équilibre défie la gravité, Nemesios s'exprime avec l'assurance d'un tribun qui s'apprête à arranguer sa foule : "C'était un petit peuple, qui aimait le froid. Lorsque Dieu créa le soleil, la chaleur recouvrit la Terre. Ce nouveau monde, un monde fait pour les hommes, était trop chaud pour eux. Sans dire au revoir, ils se sont effacés." Mon guide me regarde un moment, les yeux baissés avec une gêne embarassée. "Enfin c'est ce que…

7 commentaires

Un amour vache pour la jungle bolivienne

La Bolivie est un pays préservé de la mondialisation, ce qui a ses avantages et ses inconvénients. Parmi les avantages, il y a la possibilité d'être l'un des rares à explorer certaines parties du pays. Les touristes, en particulier dans un pays comme la Bolivie, ne s'aventurent pas en dehors des circuits organisés ; c'est une erreur, le sentiment de liberté que l'on éprouve dans certains lieux, pourtant proches des commodités, est unique. Près de Cuevas (situé à 20 kilomètres…

0 commentaire

Le lithium au Salar d’Uyuni, l’une des plus grandes merveilles du monde menacée

On pourrait croire que pour se rapprocher des cieux, les sommets montagneux seraient nos meilleurs escaliers, que leurs phalanges dressées retenant les nuages dans leur course offriraient aux alpinistes un spectacle unique de l'union du haut et du bas, entre Ouranos et Gaïa. J'ai découvert qu'il n'en n'est rien : le lieu le plus approprié pour assister à l'enfantement de Chronos et du temps est le Salar d'Uyuni, en Bolivie. Recouvrant de sel une surface de 10'500 km2, le plus…

0 commentaire

Décoloniser l’archéologie: la chapelle Sixtine du Guaviare

L'archéologie occidentale est encore tributaire d'une forme de pensée colonialiste.J'en veux pour exemple le récent article du Guardian, 'Sistine Chapel of the ancients' rock art discovered in remote Amazon forest, repris par les journaux du monde entier. Le site serait si nouveau "qu'il n'aurait même pas de nom", selon les "découvreur explorateurs". L'endroit serait infesté "de crocodiles, serpents et par la guérilla FARC" (avec laquelle il faudrait négocier), ne s'atteignant qu'après de pénibles marches dans la jungles amazonienne. Ce qui…

2 commentaires