Lost Highway prend temporairement ses quartiers en Afrique

Je ne m'attendais pas à être ensorcelé par l'Afrique. Et je m'attendais encore moins à ce qu'un journal reprenne l'un des messages lâché sur ce blog, mon article sur le prince Asrafo. La vie réserve parfois des surprises. C'est donc un petit journal, comme il en existe des milliers au Togo, appelé "le Républicain" qui a eu la bonne idée de publier "Surprise à Togoville", ma rencontre avec l'héritier du trône. Il faut savoir qu'en Afrique de l'Ouest, presque chaque quartier a son propre journal. Les rues sont remplies de gamins qui vendent des légions de journaux, souvent très engagés.…

1 commentaire

Surprise à Togoville

Il m'aura fallut attendre le dernier jour sur le continent africain pour découvrir, ou plutôt entrevoir, le coeur de l'Afrique. Un coeur si vieux, qu'il bat depuis les premiers baobabs. Un coeur si sage, qu'il ne se gonfle qu'à valve mesurée. L'âge et la sagesse, qui sont associés si souvent dans l'inconscient collectif africain, je l'ai rencontré en la personne d'un jeune homme de 25 ans peut-être, héritier du trône de Togoville, descendant du roi Mlapa. Car comme je l'ai compris au cours de notre trop courte discussion, le fils hérite du savoir du père, le petit-fils de l'arrière-grand-père. La…

6 commentaires

De la liberté en Afrique totalitaire

Au cours de ma découverte de l'histoire européenne, on a eu coutume de m'expliquer que l'individualisme européen fût le fruit du - notamment - siècle des Lumières. Que durant le XVIIIème siècle, période foisonnante d'idées et d'humanisme, que les nobles idéaux des droits de l'homme et de liberté face à l'arbitraire ont contaminé une région soumise jusque-là à l'absolutisme, qu'il soit de caractère religieux ou politique. Ces idées m'ont alors enthousiasmé, me présentant un monde manichéen d'avant, où l'homme était réduit à l'état de serf, et un monde d'après, où il était enfin libre - de se battre, mais libre…

9 commentaires