Guide pratique de vulgarisation scientifique à l’attention du complotiste et anti-complotiste

Complotistes et anti-complotistes, une nécessité de trouver un langage commun : la science Table des matières Complotistes et anti-complotistes, une nécessité de trouver un langage commun : la science Le doute caractérise la science La science n’a que faire des certitudes Les systèmes politiques et économiques se protègent par des mensonges à répétition L'ego, une langue personnelle que l’on fait passer pour universelle Qu’est-ce que la science ? Science et vérité Comment est-il possible que des lois scientifiques ne se…

6 commentaires

Femmes gratuites pour la journée de la femme dans les gratuits

Le Matin bleu est l'un des deux journaux gratuits de Suisse-romande, pour lesquels j'avais effectué une brèves présentation des perspectives des journaux gratuits, il y a pile un an. Le phénomène des gratuits démarrait à peine, et j'ai émis la supposition erronée que "le Matin bleu [allait tendre] vers l'information-un-peu-moins-spectacle", puisque j'estimais que le recherche d'une identité allait le pousser à se démarquer. A côté de la plaque, j'ai été, puisque je livre ici la "une" du quotidien gratuit, en…

17 commentaires

Les gratuits romands : comparaison à zéro franc

C'est dans la fraîche matinée du 8 mars qu'un deuxième oiselet a fait son entrée dans le paysage romand de l'actualité : pour informer une population d'un million d'habitants, deux journaux sont dorénavant en concurrence dans le domaine des canards gratuits. Comparaison de deux drôles d'oiseaux, effectuée avec des gants pour éviter toute transmission de grippe aviaire. Le premier quotidien à avoir été lancé, le "Matin bleu", pouvait inspirer un bilan moins négatif qu'on pouvait le supposer de prime abord.…

8 commentaires

Bilan qualitatif et personnel du Matin bleu

La coutume veut que l'on tire un bilan à des intervalles précis : un mois, un trimestre, une année. Et pourtant, c'est après 4 mois depuis le lancement du Matin Bleu que je vais me risquer à émettre quelques appréciations sur ce journal gratuit. Faisant fi de toutes les conventions liées à la tradition. Et peut-être aussi parce que dans 2 semaines sort le concurrent "20 minutes", avec le même public cible affiché et lui aussi gratuit. Les objectifs affichés…

21 commentaires

Journal gratuit et matin bleu

En ce premier jour de démarrage du « Matin bleu », je ne pouvais faire autre chose que m’interroger sur l’impact des journaux gratuits dans le monde de la presse suisse. Parce qu’en Suisse le marché est microscopique (les mauvaises langues diront que c’est parce qu’en Suisse on est plus prudent qu’ailleurs), l’idée n’est transformée que bien des années après la France, l’Allemagne ou même l’Italie.

Et après réflexion, je m’étonne moi-même, mais je trouve que c’est une bonne chose. Peut-être plus parce que l’information se doit d’être gratuite, que par souci « d’informer la population ». Il faut être réaliste, ces journaux gratuits n’ont de « quotidien » que le fait de paraître chaque jour. Ils ne vont jamais informer la population, développer son esprit critique, affûter la curiosité du quidam. On va y parler fringue, faire de l’actu’ comme on dit, oublier l’analyse. Tout ce que je déteste 🙂

Mais peut-être que l’esprit corporatiste de la profession journaliste me dérange encore plus qu’un journal de mauvaise qualité. La Suisse, suivant là aussi le reste du monde (et sans retard !) connaît de grosses difficultés à maintenir une presse de qualité. Les journaux adoptent les standards de management venus d’outre-atlantique, remplaçant « la corroboration de source » par « public cible », « international » par « proximité ». Et cette presse gratuite fonctionne tout comme les nouvelles valeurs ont commencé à s’infiltrer en Europe dès les années 70, l’information étant une marchandise comme une autre.

Toutefois, je n’oublierai pas avec quel plaisir immense j’ai vu arriver l’information par internet. C’était il y a déjà dix ans, et me voilà qui me répétais en faisant des mouvements de va et viens du chef contre mon écran : « ce n’est pas vrai, ce n’est pas vrai ». Tout ce savoir, tous ces avis/opinions, tous ces discours historiques à portés de quelques clicks. Et ces mouvements de souris ne me coûteraient pas un sous ! J’en avais l’émotion au sommet de la gorge. Un sourire béat, je commençais à « surfer sur le web ». Pour voir quelques pubs de voitures et des kilomètres de textes rébarbatifs. Mais le mal était fait.

Ce mal, c’était un goût pour la recherche. La possibilité de pister tel un limier l’origine de la source – bien que possibilité très surfaite – était à portée de main. Toute ma façon d’appréhender l’information allait s’en trouver changer.

Pour en revenir au journal gratuit, un torchon qui ne viendra que se superposer à la longue liste déjà existante, ce n’est pas la « gratuité » qui doit être attaquée. Or, c’est sous cet angle là – à tort – qu’il a été contré.
(suite…)

12 commentaires

La grippe aviaire déplume l’homme

L'Europe, après l'Asie, vit un psychodrame depuis maintenant quelques semaines. La grippe aviaire, à l'origine de pas beaucoup plus d'une centaine de morts en 5 ans, est à en croire les quotidiens, la prochaine apocalypse : si les millénaristes se sont trompés pour l'an 2000, on a l'impression que ce n'était que de cinq petites années. On pouvait lire ainsi dans le Temps de vendredi dernier, les propos d'un éditorialiste n'ayant pas froid aux yeux : sans se démonter, il…

6 commentaires

Les blogs sont-ils l’information de demain ? – 2ème partie

Plaidoyer pour une utilisation des nouvelles technologies de l’informations d’une manière vraiment novatrice.

La première partie de cette réflexion terminait sur un constat : les blogs ont toutes les chances de devenir une source d’information privilégiée de demain, en raison du court-circuitage des médias et des pouvoirs. Mais la réflexion se poursuit ici car, après tout, cette caractéristique de pied de nez à la hiérarchie est propre à internet, et pas aux blogs : les grands quotidiens possèdent eux aussi des pages sur la toile. Et surgit dès lors un questionnement sur les avantages du blog vis-à-vis de ces « portails » que sont les sites webs des journaux officiels, dont la seule approche de l’interactivité se résume trop souvent à créer des forums non modérés pour que les lecteurs interagissent entre eux. Voilà qui n’aide pas à la distinction des rôles journaliste/politicien/citoyen, puisque toute personne participant à ces forums peut avoir l’impression d’être à même d’endosser les trois casquettes à la foi, ayant l’impression que le journaliste se contente d’émettre une simple opinion : il en irait tout autrement si (p.ex.) des journalistes modéraient ce type de discussion…

La question surgit dès lors : qu’apporte un blog ? Quels sont ses avantages vis-à-vis des portails des grands quotidiens ? Chaque système a ses propres avantages, en fonctions des moyens à disposition et des contraintes propres à son dispositif structurel originel. Par dispositif structurel originel, j’entends l’origine de la structuration du réseau informatif : le site web d’un journal est dépendant du savoir-faire du monde de la presse écrite, avec ses mécanismes cognitifs et ses réflexes traditionnels. Un blog peut, pour autant que le rédacteur n’ait pas ou peu été formaté par ce monde, développer son propre dispositif structurel originel. Enfin, les deux modes d’expressions partages avantages et désavantages propres à internet.

Sans chercher à établir une liste exhaustive de chacune des deux formes, on peut relever certaines caractéristique propres ou communes à celles-ci :
(suite…)

1 commentaire

Les blogs sont-ils l’information de demain ? – 1ère partie

Le titre est peut-être racoleur, mais j’ai USA Today, Le Matin et le GHI sous mes yeux. Il doit y avoir du mimétisme là-dedans.

La BBC, qui n’a rien en commun avec les précédents quotidiens, titre aujourd’hui pompeusement « Blogs vie with news for eyeballs » (Les blogs luttent avec la presse écrite pour attirer l’oeil), expliquant qu’avec le choix de Yahoo d’inclure les recherches de blogs, la blogsphère devient une réelle concurrence à l’information officielle. Passons le fait que Google ait lancé depuis au moins trois semaines déjà son propre système de recherche de blogs La BBC a actualisé son article, en rectifiant son omission. : la BBC, peut-être le média le plus indépendant au monde, l’un des plus critiques en tout cas, rend hommage aux blogs. C’est là une belle reconnaissance, à n’en pas douter.
(suite…)

0 commentaire