Pays de gastronomie, d’archéologie, et de cultures ancestrales. Le Pérou a beaucoup, mais il faut prêt à beaucoup donner de soi-même. Intensité garantie.

Cerro Mongón, ou comment j’ai découvert des ruines au Pérou

J'ai réalisé l'un de mes objectifs en venant au Pérou : découvrir des ruines inconnues. A Cerro Mongón le 28 janvier 2020, j'ai pu me débarrasser ainsi de l'une des nombreuses obsessions qui me hantaient depuis mon arrivée dans le pays andin. Je raconte l'histoire de cette découverte d'une manière parfois poétique, parfois plus académique, car son contexte est si capricieux que pour l'apprivoiser, il faut savoir s'adapter à la nature polymorphe de la bête. Seuls les contemplateurs, à la curiosité qui les démange de partout, peuvent prétendre être de vrais scientifiques, et ne pas se limiter au langage froid…

0 commentaire
Les légendes des origines des Incas
Peinture disponible au Musée Inka de Cusco sur la légende des frères Ayer

Les légendes des origines des Incas

Les Incas du Pérou ont eu deux légendes différentes pour expliquer leurs origines mythologiques, toutes deux partageant les mêmes éléments centraux. La première fait référence à Manco Qapaq et Mama Ocllo, un couple surgi du lac de Titicaca. La seconde narre comment parmi quatre frères Ayar, Ayar Manco fonda la capital inca, Cusco. Il faut savoir que si ces histoires et bien d'autres ont traversé les siècles, c'est grâce à la plume et aux traductions réalisées par Inca Garcilaso de la Vega, le premier inca métisse, né d'un capitaine espagnol et d'une princesse royale inca. Il fut le premier à…

0 commentaire

Pachacamac : Le mythe de Cavillaca et Cuniraya

À une trentaine de kilomètres du centre de Lima, on trouve le site très étendu de Pachacamac. Un lieu où quatre civilisations se sont succédées (Lima, Wari, Ychsma, et Inca) au fil des conquêtes et disparitions. Les nombreux temples du site archéologique, ont chacun une histoire à raconter. L'une d'entre elles, restranscrite par un moine du XVIe nommé Francisco de Avila, explique l'histoire de la formations de deux rochers que l'on voit parfaitement depuis le temple du soleil construit par les Incas, bâtiment élevé et très proches de l'océan, offrant une superbe vue sur les deux monticules, nommés Cavillaca et…

0 commentaire

Huanacaure, histoire d’une découverte manquée

"Là où tu vas aller, très peu de gens sont déjà allés", me fait en m'embrassant Javier, celui par qui tout a commencé. "Ne prends pas trop de risques, mais je comprends que tu veuilles voir tout ça. C'est unique. Prends des photos pour que je puisse montrer à tout le monde", termine-t-il en agitant la main pour dire bonne chance, mais cela ressemble plus à un adieu. J'étais venu à Huánuco pour voir son site archéologique Kotosh, et comme souvent lorsqu'on se laisse porter par les brises et les tempêtes de la vie, une autre expérience s'est offerte à…

1 commentaire

Guérisseur, trafiquant d’armes et banquier : entre matériel et spirituel, le parcours hétéroclite de Wilder

A cinquante ans, Wilder Ivan Monteza Hinetrasa n'avait peut-être pas de Rolex au poignet mais il avait déjà eu une vie bien remplie. Banquier, porteur d'affaires pour des trafiquants d'armes, aujourd'hui à soixante ans il est guérisseur au Pérou, dans la ville de Huánuco, située dans les montagnes andines, au centre du pays. Il fait découvrir les vertus électromagnétiques du site archéologique de Kotosh et propose aux visiteurs une guérison spirituelle moyennant finance. "Des ministres péruviens me consultent, et parfois je participe à des exorcismes avec mon fils", fait Wilder d'un sourire en coin. Il ne trouve pas de contradiction à…

0 commentaire

Le site de Kotosh et le Temple des Mains Croisées

Le site de Kotosh au Pérou (région de Huánuco) est un lieu méconnu des amateurs de civilisations anciennes et, malgré son importance pour l'histoire de la région andine, il risque de le rester. Je conseille aux touristes de passer leur chemin, d'attendre que d'autres lieux beaucoup plus prometteurs de la région de Huánuco soient ouverts. Pour les archéologues et archéologues amateurs, je présente ici des informations principalement issues du musée de Kotosh, qui en dit peu et beaucoup à la fois. Ce qui m'intéressait le plus dans le site de Kotosh était le lien avec la culture Chavín, et je…

0 commentaire

Chavín de Huántar, l’un des plus anciens temples oraculaires du monde

Chavín de Huántar (de 950 à environ 400 av J.-C.) (( La datation au carbone 14 et ses méthodes n'a cessé d'être affinée (voire contredite) ces 30 dernières années. Les dates présentées ici correspondent à la dernière étude réalisée par Richard Burger, un archéologue étasunien qui a travaillé 40 ans sur le site. Plus d'explication dans son dernier papier de 2019: Understanding the Socioeconomic Trajectory of Chavín de Huántar A New Radiocarbon Sequence and Its Wider Implications. John Rick, son grand contradicteur, tient une ligne temporelle plus ancienne (-1200) et avait déjà apporté une contradiction sérieuse en 2009 dans La…

2 commentaires

L’histoire de la destruction des géoglyphes de Santo Domingo au Pérou

Parfois, notre histoire s'allonge. Nous découvrons un tesson de céramique qui remet en perspective ce que nous pensions connaître des relations entre civilisations. C'est un moment de débats, de contradictions, et d'enthousiasme. Les recherches aboutissent sur de nouvelles théories et l'appropriation de notre passé. Quoi de plus terrible que d'assister impuissant à l'effacement de notre histoire. Lorsque des géoglyphes, une méthode d'expression relativement méconnue (les plus fameux sont certainement ceux de Nasca), sont réduits en poussière, notre histoire se raccourci. Nous devenons plus pauvres dans notre quête de la connaissance de nous-mêmes. Dans la Quebrada (Gorge) de Santo Domingo, à…

0 commentaire