Taxonomy genre

Mushishi

Lumiere taxonomy: , , , , ,

Unepoésie aussi vieille que le monde

mushishi appel de l'oiseauQu'est-ce qu'un Mushishi ? La raison dirait "c'est un expert en Mushi". Mais la poésie, qui s'éloigne du rationnel pour rejoindre l'âme, expliquerait que "c'est un maître qui fait tomber des cornes qui poussent à causes de mots d'oreilles". A cheval entre les deux mondes, entre le logique et […]

Ergo Proxy

Lumiere taxonomy: , , , , ,

Pour savoir penser, il faut savoir voyager.Ergo proxyMalgré l'affirmation "je pense donc je suis" de l'animé Ergo Proxy, ses prétentions philosophiques sont relativement limitées. Bien que tel un Rousseau, Ergo Proxy clame "c'est de l'homme que j'ai à parler" et que ses références aux philosophes occidentaux s'accumulent tout le long des 23 épisodes (Descartes bien […]

Le Satyricon : discours d’Eros pour parler de Thanatos

Lumiere taxonomy: , , , ,

Ilvaut mieux être armé d'un volumineux dictionnaire pour lire la traduction française de Laurent Tailhade du Satyricon. Français vieillit, argot désuet, l'exercice peut s'avérer par moment ingrat, fastidieux, voire décourageant. Ce serait toutefois se priver d'un des rares romans polisson de la Rome antique - le seul ? -, passer à côté d'un trésor d'anecdotes, […]

The prestige

Lumiere taxonomy: , , ,

abracadabra,regardez ma main, je suis deuxLorsqu'un film est prenant, c'est une splendide baffe. Lorsqu'il est intelligent, c'est un aller-retour sans appel. Que se passe-t-il alors lorsqu'un réalisateur réussi le tour de passe-passe d'orchestrer ce que connaît de mieux le langage cinématographique à la baguette d'une palpitante intrigue ? The Prestige laisse pantois devant tant […]

Rear window

Lumiere taxonomy: ,

Geta life - Fenêtre sur cour, une critique des real TV avant l'heure

Fenêtre sur cour, ou comment nous braquons les fenêtres de l'âme sur la vie d'autrui. Hitchcock, presque 50 ans avant les émissions de real TV, explore notre goût pour le voyeurisme. Un régal pour les yeux, tant le film s'est bonifié […]

Spellbound

Lumiere taxonomy: , , ,

Unemaison de fou pour présenter la psychiatrie; Hitchcock, qui s'intéresse comme un damné à cette discipline encore relativement peu connue du grand public à cette époque, et construit le film brique après brique telle une séance sur le divan.La symbolique est une merveille : de la femme débauchée (la sublissime Rhonda Fleming), jouant aux jeux […]

Identity

Lumiere taxonomy: ,

Sitout le monde connaît l'histoire des Dix petits nègres d'Agatha Christie, James Mangold (réalisateur du superbe Copland) s'est mis dans la tête de nous resservir une version contemporaine de l'angoissant livre.C'est donc à travers l'histoire d'un déséquilibré mental, atteint d'une "dissociation de la personnalité" (une schizophrénie aggravée, pour les béotiens comme moi), qui voit […]

Les invasions barbares

Lumiere taxonomy: , , , ,

Enfrancophonie, l'accent le plus méprisé est sans conteste le québécois. C'est presque devenu un sport national que de vanner les expressions et autres accent de la Belle-Province.Pour dépasser ces a-priori somme toute assez primaires, le cinéma est un outil absolument formidable; la force que dégage de ce média, lorsqu'il est bien maîtrisé, est un défi […]