La grippe aviaire déplume l’homme

L’Europe, après l’Asie, vit un psychodrame depuis maintenant quelques semaines. La grippe aviaire, à l’origine de pas beaucoup plus d’une centaine de morts en 5 ans, est à en croire les quotidiens, la prochaine apocalypse : si les millénaristes se sont trompés pour l’an 2000, on a l’impression que ce n’était que de cinq petites années. On pouvait lire ainsi dans le Temps de vendredi dernier, les propos d’un éditorialiste n’ayant pas froid aux yeux : sans se démonter, il se lance dans une comparaison entre la grippe espagnole d’après Première Guerre Mondiale (20 millions de morts en quelques années) et la grippe aviaire.

Il faut faire attention avec de telles comparaisons. La population doit être avertie et alarmée lorsque la situation l’exige, et pas pour faire vendre du papier ou grimper la barre d’audimat. Et de se souvenir des risibles réactions auxquels on assistait lors des fameuses affaires d’anthrax.

Si je suis sourcilleux avec les journalistes qui visiblement perdent tout esprit critique dans cette affaire, c’est avant tout parce que cet embalement médiatique fait perdre de vue ce que nos réactions ont d’atroce. Un peu à la manière des USA qui ont été si décriés au lendemain du 11 septembre, qui votent lois liberticides, s’organisent en sociétés de patriotes, font la guerre, eh bien l’Europe, oui, l’Europe, ce dernier rampart contre l’impérialisme étasunien, cette forteresse des droits de l’homme, se comporte de manière tout aussi déraisonnée et inhumaine. J’en veux pour preuve cette folle ruée sur le Tamiflu – médicament qui n’est même pas efficace avec certitude contre le H5N1 – ces mesures de précautions sur les brevets de ce pseudo-médicament – Roche s’en frotte les mains – ou l’abattage prophylactique de milliers, de millions d’oiseaux.
(suite…)

6 commentaires