La Lune de Corto Maltese

Une fois, dans l'histoire intitulée Tango, j'ai dessiné deux lunes avec lesquelles Corto discutait. C'est arrivé par hasard : j'avais déjà dessiné une lune, puis, sans m'en rendre compte, parce qu'elle était cachée par une feuillle, j'en ai dessiné une autre. J'aurais dû en effacer une, mais j'ai vu qu'elle allaient bien ensemble, qu'elles suggéraient quelque chose, et alors je me suis inventé une petite histoire pour justifier leurs deux présences. C'est l'une des quelques - rares - phrases recueillies par Vincenzo Mollica (journaliste à la RAI) pour un hommage à Hugo Pratt : La Lune ((Ouvrage offert à l'achat…

3 commentaires