« Ingrid est en bonne santé …

Et c’est tant mieux » … c’est en gros ce que nous dit le gouvernement colombien à  travers son journal officiel d’information (El tiempo). Selon eux Ingrid Betancour est gardée en bonne condition et se porte bien, et même si la mère d’Ingrid dit ne pas avoir reçu ces infos, le gouvernement assure que ses sources sont fiables. Il ajoute aussi qu’Ingrid n’aura pas un traitement différent que les autres otages. D’après Santos, le gouvernement est dans l’obligation constitutionnelle de réaliser un sauvetage militaire- c’est bien la première fois que j’entends que la constitution d’un pays indique qu’il faut mettre ses citoyens en danger.

Le 23 février prochain Ingrid Betancour « fêtera » 5 longues années dans la jungle en compagnie des FARC, elle a beau être en bonne santé c’est long. On attend toujours des nouvelles de Marc Beltra qui vient de fêter ses 25 ans, mais rien même pas un signe de volonté des gouvernements (français ou colombien) de faire quelque chose. Penser qu’il y a quelques mois on était proche d’un échange humanitaire et qu’il a été interrompu pour une voiture brûlée, par les FARC soi disant mais il n’existe toujours aucune preuve, laisse un goût amer dans la bouche. Même si ce n’était pas la libération de tous les otages, réunir une centaine de familles n’aurait fait de mal à  personne…

Marc Beltra

Il y a quelque temps je parlais des chiffres et de la Colombie, affirmant que le pays ne se résumait pas à  de telles statistiques. Il me semble pourtant que de la même manière il ne faut pas voir la Colombie qu’à  travers des chiffres on ne peut pas oublier que derrière chaque chiffre il existe des histoires souvent déchirantes.

On parle souvent d’Ingrid Betancourt par solidarité nationale. Elle est française par alliance. Mais on oublie, ou on ne connaît pas, l’histoire de Marc Beltra, jeune français disparu en Colombie. Un petit hommage donc à  cet étudiant français de 23 ans, disparu en décembre 2003 dans le sud de la Colombie.

Il était assistant de français à  l’Université Javeriana de Bogotà¡, et il a disparu après avoir franchi la frontière brésilienne à  Leticia, chef-lieu du département de l’Amazone.

Il comptait se rendre dans des villages indiens à  bord d’une pirogue. Il n’y a depuis aucune nouvelle, on a retrouvé ses affaires abandonnées au bord d’un chemin.

En espérant une belle fin à  cette histoire je vous recommande le blog réalisé à  son honneur.