Les « indignés » de l’Institut Universitaire Européen


J’ai malheureusement peu de temps pour blogguer, mais je me devais un petit post pour raconter ce qui se passe sous ma fenêtre. La semaine dernière le président de l’Europe (celui qui est censé sauter en dernier du bateau lorsqu’il coule), Van Rompuy, est venu donner un petit discours néolibéral, vantant les bienfaits du marché et de la crise (enfin des mesures d’austérités). Il venait confiant, sûr de lui et de son public, il a du être un peu déçu, au sein même des institutions européennes il y a des gens pas content, qui demande plus de démocratie.
Le collectif prezzemolo (j’en parlais ici) a réalisé une action assez subtile à  l’intérieur (un peu moins à  l’extérieur) de l’institut, critiquant la construction peu démocratique de l’Europe.
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=z5f-CRlfIdM&feature=player_embedded[/youtube]
Je reproduis ici une partie du discours du collectif, trouvable en version complète ici:

Nous devrions nous assoir comme des sujets obéissants et écouter silencieusement et docilement un discours sur les défis économiques et politiques qui attendent l’Europe, prononcé par un des architectes mêmes de la crise politique, économique et sociale qui se déroule en ce moment même : l’élite politique et financière européenne.
Toutefois, la crise de la démocratie dans l’Union Européenne est bien plus insidieuse que la simple nomination d’une figure présidentielle. L’éthos antidémocratique a infiltré les structures mêmes de l’Union, comme le mépris constant pour l’expression de la volonté populaire des citoyens l’a montré à  plusieurs reprises. Une volonté populaire ignorée après les référendums français et hollandais, et à  deux reprises dans le cas de l’Irlande. La détérioration continue des standards démocratiques a été de nouveau récemment révélée par la réaction outrée de l’UE face à  l’effort du gouvernement grec de rechercher l’assentiment populaire face à  l’étau financier imposé à  son pays. On ne se contente plus d’ignorer les expressions de la volonté populaire. Il devient désormais inadmissible de consulter le corps électoral européen.

Et leur clin d’oeil luthérien: les 95 thèses

L’événement a été amplement couvert par la presse, voir la liste des articles ici. Et ici un que je trouve particulièrement bien.
Et la vidéo suivante est l’interview du camarade Pietro:
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=7FD6KNWg73s[/youtube]