Uribe et sa raison d’état

Hier soir Uribe est sorti faire son petit discours explicatif. Il nous a raconté que sa raison d’état c’était la France…Alors que pour certain Sarkozy viole la souveraineté colombienne, Uribe nous dit que les deux chefs d’état s’entendent à  merveille et qu’il se fait un plaisir à  participer à  la campagne de Sarkozy pour les législatives…

On aura tout vu…

Il a aussi dit clairement qu’il cherchait le soutien international et que Sarkozy lui offrait sur un plateau d’argent son soutient devant le G8.

Il dit n’avoir aucune garantie sur la réaction des FARC, mais l’impression que j’avais hier avant son discours me semble s’être confirmée…

Le jeu mentionné hier plus en détail donnerait à  peu près ça (pour répondre à  la demande d’un lecteur…):

Uribe libère unilatéralement

Uribe ne libère pas

FARC libèrent

2/3

3/0

FARC ne libèrent pas

0/2

1/1

Comme Uribe a prit l’initiative de libérer la colonne « Uribe ne libère pas » n’est pas une option possible, le statut quo (1/1) est déjà  rompu. Les FARC auraient donc le choix entre 0 ou 2.
Je considère que Uribe marquerai plus de point que les FARC si l’échange se fait, rendant le jeu un peu bancal mais c’est plus cohérent. Les FARC marquerai plus de point s’ils libéraient les otages de manière unilatérale et Uribe non.

La tendance dominante des FARC devrait être à  la libération, et c’est logique. L’attente est due à  la recherche de la maximisation de visibilité lors de la libération, mais les FARC n’ont aucun l’intérêt à  voir mourir leurs otages, donc un jour ou l’autre ils doivent les relâcher.

30 réflexions sur « Uribe et sa raison d’état »

  1. Il nous arrive quand même de perdre certaines perspectives lors d’une longue immersion dans le continent sud-américain…

    Je ne sais pas si cette attribution de points et ce jeu n’en sont pas une des conséquences.

    Il me paraît quand même important de signaler que c’est de la vie d’otages, de personnes comme vous et moi dont on parle avec cette trivialité et cette facilité !

  2. Je suis bien d’accord que cela peut paraitre choquant, effectivement c’est la vie de personne.. mais le marquage de point et pour essayer d’expliquer pourquoi je crois que les FARC ont tout intérêt à libérer les otages… (Cf post de hier)
    J’attribuerai ça à une déformation professionnel plus qu’à une perte de perspective due à une longue immersion dans le continent. Je passe les 3/4 de mon temps dans des théories universitaires en dehors de tout sens logique… il faut bien que ça dérape parfois… merci de me le rappeler!

    Cette série de chiffre reflète mon espoir …

  3. Voilà pour les curieux le discours d’Uribe : http://www.presidencia.gov.co/prensa_new/sne/2007/junio/04/15042007.htm
    Je dois dire que je comprends mal la magnanimité d’Uribe à l’égard de Sarkozy, qui ne montre aucune rupture avec la gestion précédente, en particulier en imaginant que Granda, grand pote de la France avant son arrestation, va faire en 2007 ce qu’il n’a pas fait jusqu’en 2004. Enfin, on verra…

    J’ai mal saisi ton histoire de points, et je me désole de ton amalgame entre les guérilleros emprisonnés dans un Etat de droit et les otages retenus dans la jungle, sans aucune espèce de légitimité. Et j’ajoute que l’immense majorité des otages n’est pas conernée par l’échange envisagé…

    Une conclusion s’impose, au milieu du flou : les FARC sont des salopes sans vergogne, qu’il serait délectable d’agenouiller !

  4. Ce ne sont pas des points … ça sort de la théorie de jeu de Nash. Dans ce cas c’est un dilemme du prisonnier.
    0,1,2,3 est une échelle de préférence. Il n’y a pas d’amalgame entre les prisonniers ni rien de ce genre c’est juste l’application d’une théorie de RI à un cas.
    S’il n’existe pas de rupture avec le gouvernement de Sarko il y a du changement, Sarko soutient ouvertement la politique de Sécurité Démocratique, ce que ne faisait pas Chirac.
    J’ai un peu l’impression que ce qui t’énerve c’est de voir Uribe accepter que la paix ne se fera pas à travers le combat, sinon la négociation…

  5. Tant mieux si Sarko soutient la politique de sécurité démocratique. J’attends la matérialisation de ce soutien. La perspective d’une négociation dans des termes raisonnables ne m’énerve pas, et je serais ravi que les FARC fassent comme les AUC.

    Mais, connaissant les FARC, je doute de leur bienveillance et de leur capacité à interpréter une ouverture du gouvernement comme autre chose qu’un signe de faiblesse…

  6. Certain on annoncé un changement de chef chez les FARC. Même si d’autre l’avait fait auparavant et soutienne que c’est le cas depuis 2002, on peut imaginer que le nouveau (Cano) prend petit à petit du poids parmi les troupes. Son profil est beaucoup plus à la négociation que tous les membres du secrétariat.
    En plus ils ont déjà participer plus qu’une fois à des semblant de négociation, d’échange humanitaire ..etc.

  7. A des semblants… Franchement, il est difficile de faire des pronostics. J’ai tendance à trouver qu’Uribe improvise trop ou est trop sensible aux sirènes de la « communauté internationale ». Je sais à la fois qu’il n’a guère de choix.
    J’ai posté chez moi mon sentiment général, qui dépasse le cadre colombien. Bolivar, ne reviens pas, t’aurais graves les boules…

  8. [quote post= »513″]Uribe improvise trop[/quote]
    Ça c’est sûr .. et c’est pas la première fois. Mais le pire c’est qu’en général il s’en sort, ça deviendrait presque rageant!

  9. [quote post= »513″]es FARC sont des salopes sans vergogne, qu’il serait délectable d’agenouiller ![/quote]
    Manifestement il leur manque une bonne dose de spiritualité. Ah, si on pouvait les convertir au catholicisme et les envoyer faire une croisade, ce ne sont pas les endroits qui manquent, quels jolis combattants ils feraient !

  10. Ah, patrick (et d’autres, ici),
    Tu ne te remets pas de mes références chrétiennes. Cela te donne de l’urticaire. Qué pesar…
    Oui, les FARC violent sans vergogne toutes les règles d’humanité. Et je le déplore.
    Je doute qu’elles partent en croisade, toutes imprégnées de matérialisme historique qu’elles sont. A la fois, comme elles sont pétées de tune (sale, certes…), j’imagine qu’elles arriveraient vite à Jérusalem !

  11. Non. non juste un peu d’humour, et surtout beaucoup de mémoire…

    tout cela est dû à un excès de picon bière, c’est tout…

  12. Non non non .. Patrick, pas déjà à cette heures là. Tu aurais pu répondre un truc du genre:
    [quote post= »513″]les FARC violent sans vergogne toutes les règles d’humanité.[/quote]

    Certes mais elles ont surement un curé ou deux pour les absoudre devant dieu, même pas besoin d’aller à Jérusalem…

  13. Je ne suis pas sûr de cela Tonio, si ma mémoire est bonne les voies du seigneur sont impénétrables !

  14. ah ouais … ooops .. bon alors il faut compter sur la justice pour faire quelque chose…

  15. A ceux qui reprochent à Toño de chercher à poser la situation : un petit tour vers la théorie des jeux s’impose.

    Sur ton jeu, l’équilibre est bien un libère/libère. Cela dit, je suis en désaccord avec les préférences posées, puisque si dans tous les cas les FARC préféreraient libérer (c’est ce que laisse entrevoir ton modèle), il y a belles lurettes qu’ils auraient libéré les otages. Le FARC libère/Uribe non étant supérieur à tous les autres, nous aurions assisté à des nuées d’otages quittant les camps.

    Ton modèle ne fonctionne pas, et comme tout le monde ici, j’espère néanmoins voir tous les otages sortir un jour.

    Qu’il soit dit, Toõ n’est pas un monstre froid qui distribue des points aux bons otages ou aux mauvais paramilitaires. Il utilise simplement les outils d’analyse de science po 🙂

  16. [quote post= »513″]Le FARC libère/Uribe non étant supérieur à tous les autres, nous aurions assisté à des nuées d’otages quittant les camps.[/quote]

    Si tu avais lu mon post jusqu’au bout… je disais:

    [quote post= »513″]La tendance dominante des FARC devrait être à la libération, et c’est logique. L’attente est due à la recherche de la maximisation de visibilité lors de la libération, mais les FARC n’ont aucun l’intérêt à voir mourir leurs otages, donc un jour ou l’autre ils doivent les relâcher.[/quote]

    Mais bien sûr il y a plein de problèmes. Mais on peut répondre à ta critique en disant qu’avant qu’Uribe se lance de manière unilatéral dans la libération le jeu était différent.. les FARC voulaient une zone démilitarisé … chose qui avait leur préférence dans le jeu, mais qui n’est plus à l’ordre du jour!

  17. [quote post= »513″]Il utilise simplement les outils d’analyse de science po [/quote]
    Bien sûr, mais que ce soient les théories de science po, celles de la bible ou celles des adorateurs du nain à manches courtes ça ne change en rien à ce qu’on peut ressentir et c’est de ça dont il était question. Simplement.
    Rien de plus !

  18. Mais j’ai lu jusqu’au bout ton post, qu’est-ce que tu crois ! Et ça n’est toujours pas clair, puisque moi je te dis que si de les relâcher était la tendance dominante, on verrait des nuées (bis repetita) d’otages être libérés. Tu défends une chose et son contraire, en même temps ce n’est pas possible. Même pour toi.

    Patrick : si tu veux rester en bons termes avec Toño, attends-toi à être souvent choqué. Il aime la provoc’, et moi aussi d’ailleurs, c’est pour ça qu’avant son émigration on était tellement potes. Maintenant, il m’a remplacé par des Sudaméricains d’1m50 de haut, tant pis pour lui.

    NB : Je ne sais pas quel plugin à la con t’as encore installé, mais il faut 20 plombes pour charger les commentaires.

  19. Le Thoron le 05 Juin007 +02GMT

    S’il était un reve pour ce soir,
    un reve pour ne pas vous endormir,
    une lumiere d’espoir.
    A vous tous!
    Dans le plus grand des secrets?
    N21xx007

  20. effectivement .. mais c’est normal, l’auteur, Stephen Launay, est un bon. un grand libéral d’ailleurs.

  21. Pas vraiment, faut dire que le libéralisme à la colombienne c’est quand même particulier. Un libéral à l’américaine, genre démocrate.
    C’est un prof français de la Marne, il vient bosser en Colombie régulièrement.

  22. Raison de plus pour que son article aide à la compréhension et à la fin de l’ostracisme qui se dessine contre le gouvernement colombien au congrès démocrate des EU.

    Je me réjouis en tout cas que nous partagions une appréciation positive de cet article !

  23. Je crois que je l’ai dit à plusieurs reprises, lâcher la Colombie maintenant serait une grande erreur. Même si je crois qu’Uribe fait faux chemin (surtout dans tous les thèmes sociaux) un effondrement de son gouvernement serait une cata. Le gouvernement doit pouvoir terminer son travail avec les paras … on verra ce qui se passe après.

  24. apparemment cela ce complique ! vu les déclarations de Granda, les FARCs ne sont pas prêt à faire un geste intelligent, pire le jour où a été libéré Granda, ils ont kidnappé le chef de la police de Florida…c’est mal barré cette histoire!
    une preuve qu’ils sont comme ts les terroristes, donc ne pas négocier! franchement s’ils ne font pas de geste après les libérations de guerillos, que reste t il comme option?? intervention militaire? nouvelles nego? acepter la demilitarisation? pas facile cette histoire…et bien triste!

  25. Ma compassion va, en plus de tous les otages des FARC (pas simplement la minorité échangeable), vers tous ceux qui, en Colombie, doivent supporter les ignobles rodomontades de Granda depuis sa libération.

  26. Granda a simplement dit qu’il ne pouvait pas décider lui-même d’être ou de ne pas être un émissaire de paix, selon lui c’est le secrétariat des FARC qui doit décider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *