Le dégout a gagné

no-mas.jpgDu choc des « preuves de vie » des otages, je ne m’en remet toujours pas. Chaque jour, depuis samedi, je relis un bout de la lettre d’Ingrid, je ne l’ai toujours pas terminée.

J’ai beau chercher, je ne trouve rien, sinon de la haine. Comment ces enfoirés peuvent être tombé aussi bas. Même les paramilitaires ne traitaient pas aussi mal leur otages (quant ils ne les tuaient pas bien sûr). J’en connais un, ex-otage, je le connais bien même, et quand il raconte son séjour « à  la ferme » il dit qu’il avait le droit à  un livre s’il le voulait, même du whisky de temps en temps. C’était horrible mais il a toujours gardé l’espoir de l’après.

Depuis 3 ans I.B. demande un livre. rien. elle demande de pouvoir fêter l’anniversaire de ses enfants. rien. Que de la haine. mal nourrie, toujours en fuite, elle n’a plus rien, même pas sa vie. Les images parlent d’elle même, les seuls qui ressemble encore à  quelques chose sont les militaires.

Les FARC, une armée du peuple? duquel on se demande vraiment.

Il se sont créé dans un contexte d’exclusion politique, sans soutenir la voie armée on peut le comprendre, mais que reste-t- il? Les FARC n’ont plus de projet, plus de soutien, il ne leur reste que l’âme de leurs otages. L’unique voie qu’ils prônent c’est la guerre, version Pol Pot.

Difficile de ne pas être d’accord avec le gouvernement, et, pour le parti d’opposition, c’est tout aussi dur de prendre position. à‡a discute fort dans les couloirs. Comment défendre une négociation avec des guerriers qui ne respectent même pas la vie des civils. En plus si les FARC avait voulu négocier la paix, ils auraient emmené des otages à  Caracas pour les libérer. Ils auraient proposé quelque chose.

Un partie du polo est prête à  proposer au gouvernement de soutenir une attaque frontale après avoir réalisé l’échange humanitaire. Il ne reste plus que ça à  défendre, le seul bout d’humanité qui reste à  ces criminels de guerre: leurs otages.

7 réflexions sur « Le dégout a gagné »

  1. Je suis bien d’accord, sauf sur un point, je ne crois qu’une attaque de front soit nécessaire, la majorité des Colombiens sont fatigués de la salle guerre qui se livre ici, et en ce moment, ils vivent une certaine alcalmie. Attaqué de plein front la guérilla, je ne crois pas. Selon moi l’heure de la négociation approche, il faut encore être patient, je sais que c’est dure pour les proches des familles, mais il faudrait pas risquer de plonger le pays dans le chaos, qui malgré tous les nombreux problèmes auxquels il est affligé, est tout de même sur une bonne voie. Sans compter qu’il faudrait pas s’énerver trop ici, car de l’autre côté de la frontière, il y en a déjà un qui s’énerve pour rien et qui a peut-être trop de sympathie pour les FARC (Et un peu trop de moyen à sa portée).

  2. tout à fait d’accord avec toi. et comme je l’ai souvent dit et redit, je crois que la sortie du conflit ne peut se faire qu’à travers la négociation… mais si les FARC ne veulent pas du tout négocier… il ne reste guerre d’autre choix.
    La position du polo a toujours été la sortie politique, mais là c’est possible que ça change un peu… et c’est pas du tout exclus que le gouvernement soit d’accord avec eux. l’échange et plus rien.

    PS. bienvenu sur la blogoshère colombienne francophone. ça fait plaisir….

  3. Tonio, nous sommes d’accord ! Je continue de penser que l’échange n’a pas grand chose d’humanitaire et qu’il est injuste qu’il ne concerne que les 46 canjeables. Mais il faut en effet avancer et mettre un max de pression sur les enfoirés des FARC, tout en trouvant une solution pour leurs malheureux otages.

    Et je crois qu’il est temps de faire momentanément (pour ce qui te concerne) bloc autour des institutions colombiennes pour atteindre cet objectif. Si une négociation s’avère envisageable, Uribe a déjà dit que la guérilla pourrait bénéficier de la loi justice et Paix. Je ne sais pas si, alors, on entendra autant de protestations que lorsque les paramilitaires se la sont vus offrir.

    A+

  4. Une question comme ça : quel intérêt ont les FARC de laisser passer une telle lettre qui les présentent comme des monstres ?

  5. [quote post= »764″]Si une négociation s’avère envisageable, Uribe a déjà dit que la guérilla pourrait bénéficier de la loi justice et Paix.[/quote]

    je doute qu’Uribe l’accepte. mais en tout cas on en est loin.

    [quote post= »764″]quel intérêt ont les FARC de laisser passer une telle lettre qui les présentent comme des monstres ?[/quote]
    Ça c’est la grande question … mais à mon avis les lettres devaient passer d’abord par des commandants pour être réviser avant d’être rendu public. L’une d’entre elle était d’ailleurs destinée au mono Jojoy …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *