Granda à cuba

imagen-3593678-1.jpgGranda est le guérillero libéré par Uribe suite à  la demande de Sarkozy. Après quelques temps passé avec les curés il a été envoyé à  Cuba. Il ne pouvait pas rester à  Bogotà¡ pour des raisons de sécurité évidente. De plus, comme le signale le Figaro la situation devenait embarrassante pour le gouvernement d’Uribe. Les FARC avaient retrouvé une tribune pour s’exprimer dans les média colombiens. Fait inédit sous la présidence d’Uribe, une organisation « narcoterroriste » ne peut pas s’exprimer.

Alors il est normal d’entendre Granda saluer « le geste de grandeur du président des Français, un peuple qui a l’autorité morale pour contribuer à  la paix des Colombiens« .

Le G8 a aussi fait un geste, une petite annonce pour la libération des otages. Petit à  petit, même si aucun statut officiel n’a été touché ni ne va l’être pour l’instant, on reconnaît tout de même que les FARC sont plus que des simples narcoterroristes.

Granda est maintenant parti à  Cuba, à  moitié libre, à  moitié on ne sait pas quoi. Son statut légal est encore pour définir. Mais sa présence à  Cuba est conditionnée, selon les autorités cubaines, à  l’avancée des négociations. Pour l’instant les FARC n’ont pas reconnu en lui une quelconque légitimité pour s’exprimer en leur nom. Et ça, il est clair qu’eux seuls peuvent le décider.

Pour l’instant ils ont répété qu’ils n’avaient rien négocié avec la France et que la libération des otages ne se ferait qu’après des négociations dans une zone démilitarisée, chose qu’Uribe n’ait pas prêt d’accepter.

Rien de bien nouveau sous les tropiques, sinon que Granda est parti et qu’on attend toujours la libération des otages.

8 réflexions sur « Granda à cuba »

  1. Les FARC sont entrain de faire une connerie qui risque de les couler définitivement au niveau international, en ne libérant pas les otages que le monde (du moins la France, les USA et la Suisse) attend.
    Cela ne m’étonnerai pas que Granda, on le retrouve dans un canniveau au fin fond de Cuba…une fois les otages libérés biensûr! Les auteurs du meurtre?? les FARCs, L’Etat colombien, des narcos ou une vengeance d’anciens otages…
    A suivre… mais plus le tps passe et moins les otages vont profiter de la couverture mediatique internationale qu’ils ont maintenant et cela va permettre aux FARCs de continuer à négocier avec Uribe qui lui ne veut plus rien lacher de plus…un statu quo qui risque d’être fatal pour les otages!

  2. Je n’y crois pas, il y aura peut-être un otage ou deux de libérés pour la forme, mais pas plus. Les otages sont importants pour ces narcos, ils empêchent la guerre totale

  3. Comme Patrick, je pense qu’il y aura un ou deux otages libérés, peut-être Ingrid B. Je ne crois pas non plus qu’on trouvera Granda dans un caniveau à Cuba…

  4. moi non plus je ne crois pas trop qu’on l’élimine, l’effet serait surement contraire à celui espéré.
    Par contre c’est bien possible que les FARC ne relâche personne, je suis bien d’accord et le temps reste l’ennemi principal des otages.. sans aucun doute,

  5. Il me semble que les enchères sur Ingrid sont montées aux mois de mai-juin.
    Les Farc sont têtues, probablement elles ne feront pas un geste avant la démilitarisation des deux villages paumés qu’elles demandent depuis environ 4 ans. Pourquoi paraît-il si difficile de procéder à cette « démilitarisation » alors que tant de concessions (dont certaines fort inutiles) sont faites dans tous les sens?

  6. Dernière heure le 21 juin, 21 heures et des brouettes en France

    Bogota a bombardé les FARC

    L’armée de l’air colombienne annonce avoir bombardé un groupe de guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) dans le centre du pays, faisant un « nombre indéterminé » de victimes.

    (Avec AFP).

  7. Quand j’avais lu le commentaire de Patrick, j’étais étonnée pcq je n’avais pas vu cette nouvelle dans aucun des médias électroniques colombiens.

    Et ben, je lis aujourd’hui (28 juin) que suite à un échange de feu le 18 juin, 11 députés que les Farc avaient kidnappé à Cali ont été tués: http://anncol.org/es/site/doc.php?id=3194

    Matière à réflexion: les Colombiens savent très peu sur la manière dont cette guerre est menée. Il y règne une opacité falgrante. Alors que pour la vitrine Granda est libéré, en réalité les opérations militaires à grande échelle se poursuivent. Comment va la guerre dans ces coins reculés ?

  8. La presse colombienne avait parler de l’attaque, en disant qu’ils avaient tué plusieurs guérilléros. Ces derniers temps le tiempo se charge de remonter l’image des militaires (après la série de bourde des 2 derniers mois), alors à chaque fois qu’ils font une action on le sait. Mais à ce moment on ne savait pas encore qui était mort et qui non, il ne parlait pas d’otage bien logiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *