El Tío Montesinos


C’était en 2000, je venais de débarquer à  Lima, j’étais complètement perdu et mon espagnol vraiment rudimentaire ne m’aidais pas beaucoup. Malgré le stress de ne pas savoir quoi faire, ni où loger, ni comment communiquer, mes premiers souvenirs du Pérou se sont orienté vers la politique: mon arrivée correspond avec la fuite de Montesinos, le bras droit du président de l’époque, Fujimori.

Mais malheureusement pour lui, Montesinos n’a pas réussit son coup avec autant de classe que son chef, il sera relativement vite rattrapé et extrader au Pérou. Il y a peu de temps, celui qu’on appelait en rigolant el Tà­o Montesinos (ne me demander pas pourquoi j’en ai aucune idée) a été condamné à  20 ans de prison. Il faut dire qu’il avait quand même réalisé un coup fantastique: il avait réussit à  vendre une dizaine de millier d’armes à  la guérilla des FARC.

Les armes (AK 47) avaient été achetées par le gouvernement Péruvien à  la Jordanie, elles ont été gentiment détournées vers la Colombie pour arriver par avion tout droit dans les mains de la guérilla.

La Colombie qui avait sollicité une réparation civile pour les dommages (pertes de vies civiles causées par l’utilisation des armes), a eu gain de cause. En plus de 20 ans de prison Montesinos a été condamné à  payer 3, 5 millions de dollars aux Etats Colombien et Péruvien.

Ce que je ne sais pas c’est s’il peut les payer avec l’argent qu’il a gagné lors de cette transaction, comme c’est le cas avec les paramilitaires colombiens qui peuvent payer les réparations aux victimes avec l’argent gagné avec le trafic de drogue!

14 réflexions sur « El Tío Montesinos »

  1. Je me suis permis de modifier ton commentaire (j’ai mis le lien sur le mot article) car l’adresse traversait toute la page … c’était moche avec mozilla alors j’ose pas imaginer ce que ça donnait avec explorer!!!
    D’ailleur j’en profite pour dire au utilisateur d ‘Explorer que si ils utilisaient Mozilla ils verraient les photos de mon blog d’une manière normale et non avec les textes sans dessus dessous … 8)

    Je lirais l’article plus tard, … je suis comme qui dirait, très en retard … :-[)

  2. Toño,
    Pas de problème. S’agissant de l’utilisation faite du fric de la coke par les paramilitaires, je ne peux que me réjoui qu’il ne parte pas aux Etats-Unis ! Autant qu’il serve, au moins partiellement, aux victimes colombiennes !

  3. Certes c’est mieux qu’il reste en Colombie, aucun doute, simplement mon sens de la justice me dis qu’il devrait être saisit et transférer à la banque central. La réparation pour les victimes devrait à mon sens se faire d’abord par une restitution complète des terres volées et ensuite par le payement d’une compensation et enfin par un travail de la part de para pour la reconciliation (il existe mille possibilité)
    Mais voir ces gros mafieux se goinfrer de bouffe et de fête dans des villa super luxueuses (supposée être leur prison), avec de l’argent gagné en masacrant la moitié de la pop, alors que d’autres ont du fuir leurs terres et se retrouvent sans rien en ville me parrait injuste…
    Peut etre ma vision de a justice est idealiste, mais là franchement c’est l’abus… Les para passent à la télé en chemise à fleur comme si c’était des stars de ciné!!!!
    moi ça me choque.

  4. Quand à l’article proposé, il manque juste qu’il nous dise que pour éliminer les FARC il faille faire comme l’armée algerienne: tuer 200’000 civiles pour en terminer avec 40’000 combattants…
    Plus sérieusement sa vision ne me semble pas objective, et certe une dicution avec les FARC, connaissant le passé, n’est pas gagnée d’avance mais le problème est, contrairement à ce qu’il dit dans son article, que les FARC ne sont pas du tout affaiblit par 4 ans de « sécurité démocratique ».
    Je ne crois pas non plus que la société colombienne soit « réconcilliée » depuis 1957 .. il oublie beaucoup de détail dans l’histoire: notamment l’UP, où je le rappelle 4000 leaders politiques de gauche ont été purement et simplement assassiné.
    Qu’on le veuille ou non les FARC ont eu un poid politique fort, le problème c’est qu’on a pas voulu laisser le peuple décider au moment où il fallait (UP) … ensuite les FARC on gagner en puissance militaire grâce à la drogue (principalement), et du coup on doit se battre contre une force militaire et non contre une utopie … le terrain de bataille n’est normalement pas le même mais les gens, comme l’auteur de l’article, ne l’ont pas compris!

  5. Tono,
    la comparaison avec la guerre d’Algérie est intéressante. L’armée française avait clairement gagné la guerre et le FLN, groupe terroriste de « libération » nationale, n’a dû son accession au pouvoir qu’à la trahison gaulliste, à l’amollissement général de la société française et aux erreurs politiques passées ayant rendu inexorables l’indépendance. Je ne sais pas où tu es allé pêcher les 200000 civils tués…
    Fermons cette parenthèse, en Colombie, l’armée n’a pas gagné mais a nettement progressé. Les FARC sont à l’évidence affaiblies. Je ne vois pas comment tu peux le nier, vraiment !
    Les choses sont nettes : il y a d’un côté une démocratie imparfaite, résultat et cause tout à la fois d’une société inégalitaire ; de l’autre, il y a une guérilla qui a su muter en un syndicat du crime organisé et qui poursuit un objectif de conquête du pouvoir par la force ou en tout cas de l’impunité et de la capacité à survivre quoi qu’il arrive.
    Il n’oublie pas l’épisode de l’UP, as-tu bien lu l’article ?

  6. hum hum
    je ne parlais pas de l’algérie à cette époque, mais dans les années 90 lorsque l’armée algérienne a décidé d’éradiquer les Islamistes, qui gagnaient les élections.
    Je crois qu’il vaut mieux ne pas parler de l’algérie ici, ce n’est pas le thème et les propos colonialistes m’hérisse le poil!

    Pour moi il oublie L’UP lorsqu’il dit que la société colombienne s’est réconcillié en 1957, lors d’un référendum…
    Et l’armée, elle même dit qu’elle ne pourra jamais vaincre militairement les FARC…
    Elles sont trop riche et le relief colombien trop diversifié etc etc (Clausewizt nous le dit dans son livre De La Guerre, p527)

  7. Je cite la mention de l’époque de l’UP dans l’article :

    « Con ese método las FARC y otras guerrillas han logrado paralizar al Ejército en varias ocasiones. Evoquemos solo tres casos preponderantes. El periodo abierto por los llamados “acuerdos de la Uribe”, en mayo de 1984, durante el gobierno de Belisario Betancur, es un ejemplo. Esa parálisis sirvió para el lanzamiento de la Unión Patriótica[2] y de un proselitismo político de nuevo tipo, es decir de un activismo legal y semi-legal de una formación política ligada directamente a un aparato terrorista. Pero eso no fue todo. Sirvió para la creación de la Coordinadora Guerrillera Simón Bolívar, de sangrienta trayectoria[3]. Esos hechos cruciales son generalmente olvidados por los analistas y, obviamente por los media y por la opinión pública. »

    Il a raison, ce triste épisode n’est plus évoqué que pour rappeler le massacre des membres de l’UP. toutes les autres dimensions, moins reluisantes pour la gauche, de cette affaire sont passées à la trappe de l’histoire.

    Heureusement, les conditions de se sécurité créées par l’Etat colombien depuis qq années et la maturation de la société colombienne ont permis l’émergence d’une gauche qui joue en effet le jeu de la démocratie.

    Sur la possibilité de victoire écrasante de l’armée, c’est-à-dire de l’Etat colombien légitime et sur ce qu’il conviendrait de faire, McKenzie est prudent :

    « Si “reconciliación” debe haber ésta será entre la nación y los ex adherentes de la organización terrorista, como ocurrió en el pasado con otras organizaciones, si éstos renuncian a sus proyectos y si pagan su deuda con la sociedad. « 

  8. La création de l’UP ne concernai pas tous les guérilleros, logiquement certain ont profité, mais ceux qui voulait faire de la politique on leur a pas trop laisser le temps.
    A mon sens c’est vraiment le pire épisode dans le sens où si la gauche avait pu faire de la politique à ce moment les guérilla aurait perdu beaucoup de force… c’est un peu ce qui ce passe aujoud’hui, la gauche peut enfin exister. Le problème est que maintenant les FARC sont beaucoup plus forte.

    Pour la conclu je suis bien d’ac…

  9. Le problème, tono, c’est que l’UP, à l’époque c’était la guérilla et ses sympathisants. Ce massacre fut à l’évidence un drame et une erreur politique. Uribe n’y est en tout cas pour rien et ce précédent ne l’oblige pas à faire des bêtises !
    S’agissant des FARC, il faut les obliger à négocier selon les termes du gouvernement, des Colombiens.

  10. C’est clair qu’Uribe n’y est pour rien…et c’est clair aussi qu’il faut forcer les FARC a négocier selon terme du gouvernement … mais pour l’instant ils ne sont pas gentil, ils ne veulent pas trop discuter

  11. Au fait, mini-parenthèse, les 200000 homicides de Bouteflika sont d’autant plus absurdes que celui-ci se retourne aujourd’hui vers l’islamisme, sentant sa fin approcher et sa haine de la France l’emporter sur son désir de faire avancer l’Algérie

  12. Oui mais son armée a montré comment il fallait faire pour éliminer une guérilla … tout brûler!!!
    La blague est que certain affirme que c’est une méthode…
    Le pire c’est que les responsables ont été absous, car après le 11 septembre tout est permis en matière de lutte contre le terrorisme, et les militaires algériens ont simplement argumenté qu’ils avaient commencé la lutte anti-terroristes avec de l’avance!!!! .. belle avance ça c’est sûr!!!
    Mais la France n’est pas en reste en Algérie, elle n’a toujour pas donné les plans de répartition des mines antipersonnelles qu’elle a gentiment distribuer dans les années 50… des enfants continuent à perdre des jambes!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *