Les négociations avancent!

Depuis une année, voire un peu plus, le gouvernement et l’Ejército de Liberacià³n Nacional (ELN) se réunissent périodiquement à  Cuba pour discuter. Le thème de la discussion est bien sûr la paix et ces jours l’avancée est suffisante pour croire qu’un processus de paix devrait débuter bientôt. L’ELN est la seconde guérilla du pays et représente une force d’environ 4000 hommes. Sa puissance de combat s’est largement réduite depuis plusieurs années et le gouvernement peut négocier dans une position relativement forte.

Mais une des principales raisons, selon les dirigeants de la guérilla, est la possibilité qui existe maintenant en Colombie pour la gauche d’exister. Ces dernières années la gauche a réussit à  s’unir autour du parti Polo democratico Independiente (puis alternativo) et surtout pour la première fois dans l’histoire elle a pu vivre et être élue. Cette avancée historique permet à  l’ELN de considérer que la voie armée n’est plus nécessaire. L’exemple du reste du continent a aussi une importance qu’on ne peut négliger.

Du côté du gouvernement, Uribe avait annoncé en arrivant au pouvoir qu’il voulait d’abord éliminer deux des trois acteurs du conflit pour pouvoir se concentrer uniquement sur les Fuerzas Armadas Revolucionarias de Colombia (FARC). Les paramilitaires ont déjà  été démobilisés, dans des conditions très discutable, mais la grande partie du groupe ne participe plus au combat. Maintenant l’ELN commence des négociations de paix et pour prouver sa bonne volonté son porte parole a annoncé qu’ils allaient déminer plusieurs zones du département de Narià±o. La nouvelle est plutôt bonne car en 2005 on a compté 1000 victimes de mines antipersonnelles, la Colombie étant le second pays du monde touché par les mines.

Il est relativement rare de pouvoir parler de bonne nouvelle dans le domaine politique en Colombie et l’assombrir serait un sacrilège, simplement il est juste de se demander qu’elle est la cohérence du gouvernement en matière de négociation. Uribe a martelé à  plusieurs reprises qu’il ne négocierait jamais avec des terroristes, même s’il se réfère aux FARC, sa définition de terroriste est tellement vague qu’il ne serait pas difficile d’y intégrer l’ELN. L’acharnement des FARC comme du gouvernement perd tout son sens face à  l’exemple de l’ELN.

Cependant on ne peut pas encore crier victoire, le chemin des négociations et long et tortueux, de nombreux points doivent être discuté et le gouvernement peut difficilement être plus dur qu’avec les paramilitaires. Mais il ne peut pas non plus être plus laxiste, la communauté internationale ne le supporterait pas.
L’espoir est là , et si la bonne foi suit cela devrait être possible!

6 réflexions sur « Les négociations avancent! »

  1. Ping : tonio reporter AgoraVox

  2. Sur la revue colombienne semana (vamos, google it!), en ce moment, il y a d’excellents reportages interactifs sur la situation des 3 millions de déplacés internes, sur l’identité complexe de l’ELN, les attentats des Farc, la présence paramilitaire.
    En dépit du silence international et des dénégations irresponsables d’Uribe, le conflit sigue, plus intense que jamais.
    Y compris dans l’Arauca, ou FARC et ELN s’affrontent gaiment, dans l’indifférence généralisée, déplacant une moyenne de 200 familles mensuelles, quand la moyenne en 2005 était de 25…
    par ailleurs, il existe 14 nouveaux groupes paracos en colombie recensés.
    la proxima, je viendrai avec mes sources et qq binouzes causer de tout cela.
    Merci de ton blogue, et a bientot tonio.
    un jour imorobable,peut etre parviendrai je a me depatouiller de mes lacunes d’ordre technique, et je mettrai ton blogue en lien du mien..todavia incapaz de hacerlo..http://amlatineterecuerdo.blogspot.com/

  3. Certes, c’est pas encore gagné… mais il faut avoir espoir, sinon on fait quoi?

  4. Ah mais justement, c’est meme pire que ca: c est un imperatif categorique que de garder,d’arroser et cultiver ce putain d’espoir.
    La lucidite froide n’exclut pas pour autant l’enthousiasme et l’adhesion militante a des valeurs fortes.
    je souhaitais juste nuancer ton propos sur les avancees des negociations de l ELN.ce groupe est tellement decentralise qu il est bien difficile de tout maitriser..40 ans de combat, ca laisse des traces..
    tiens, hier une petite fille a saute sur une minde de l ELN.qui souhaite deminer seulement apres le round de negociations.
    qui est le 5eme de l histoire colombienne, tout de meme…
    Des gens qui s’engagent, dans des ONG ou des organisations internationales pour travailler avec les vistimes, les « visibiliser », il y en a un peu partout…
    J’ai meme croise un jour une avocate de l »ONG center for constitutional rights qui a eu acces a Guantanamo et qui actuellement colle un proces au cul de Don Rumsfeld lui meme.ils ont l espoir. mais sont attaches aux faits, qui sont tetus.
    tout cela n est pas bien important; l important c est que tu causes de tout cela, et plutot brillament.
    encore, bravo pour ton blogue que je suivrai desormais avec interet.
    oye et la note sur le foot, elle dechire grave..ah ah…Mancuso passe a Bebeto qui feinte Granda qui maaaaaaarque…

  5. T’as raison, nuance, nuance… mais je suis encore jeune et fraîchement arrivé en Colombie, alors j’ai beaucoup d’espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *