La marche du 6 mars

en-mi-familia.jpg

La marche du 6 mars… une suite à  celle du 4 février. Le but est de marcher pour le souvenir des victimes du conflit. TOUTES les victimes, autant celle des paramilitaires que celle de la guérilla ou celle de l’Etat. Le message se veut pacifiste, ce n’est pas « contre » mais « pour ».

A Paris, le rendez-vous est à  18 heures (le 6 mars biens sûr!) sur la place des Droits de l’Homme, au Trocadero. Il n’y a pas de code vestimentaire, il y aura des photos des victimes.

Un mail pour avoir plus de renseignement, ou prendre contact: hommagevictimes.colombie@hotmail.fr. Et un Blog  pour avoir plus d’info.

D’autre marche sont prévues à  Lyon, Nantes, Rennes… N’hésiter pas à  faire passer le message, cette manifestation se fera sans le soutient des médias traditionnels en Colombie. Ni celui du gouvernement… le conseiller présidentiel a déjà  décidé et annoncé que les organisateurs de cette marche était des proches des FARC. La réaction était un peu prévisible et c’est bien triste, le gouvernement perd l’occasion d’unir le peuple colombien contre la violence, contre tout type de violence. Il perd l’occasion de montrer une réelle volonté de paix.

à‡a énerve d’autant plus que les organisateurs de cette marche, en raison des accusations du gouvernement, ont été menacé.

11 réflexions sur « La marche du 6 mars »

  1. Comme tu dit Tono dommage, c’était l’occasion de se réunir et non pas de politiser cete marche; j’y avait cru un moment. l’espoir fait vivre, mais je vais faire passer le message pour le 6 mars.

  2. Ce qui est outrageant dans cette marche et/ou dans la présentation que tu en fais est le fait que tu mets sur le même plan l’Etat que les organisations terroristes de tout poil.

    Pour ta gouverne, le paramilitarisme comme structure fédérée n’existe plus. Ses chefs sont en taule et ceux des anciens paramilitaires qui n’ont pas démobilisé ou qui ont repris le maquis sont très légitimement combattus par la police et l’armée, qui est au passage l’une des institutions préférées des Colombiens.

    Les FARC au contraire, malgré la cure d’amaigrissement forcée causée par la pression militaire et par les milliers de désertions, continuent de défier en tant que telles le gouvernement colombien et, au-delà, le peuple colombien tout entier.
    Il s’agit là d’une grande différence.

  3. Je mets les victimes sur le même plan … pas les organisation que les tue. Et se souvenir des victime à rien d’outrageant
    et arrête avec ton cirque sur le paramilitarisme. ça devient fatiguant.

  4. Cela n’a rien d’un cirque, j’attends une réfutation plus construite de ma synthèse sur le paramilitarisme tel qu’il est aujourd’hui. Pour ce qui me concerne, j’ai plus d’estime pour une victime de la guérilla que pour un guérillero tué.

  5. le truc c’est que les paramilitaires et l’Etat colombien n’ont pas vraiment que tué des guérilleros.
    T’as vraiment la mémoire courte.

  6. Je n’écoute pas vraiment Chavez quand il parle de la Colombie, cela altère ma sérénité naturelle !
    Je ne nie pas que les paramilitaires aient commis des atrocités, je ne l’ai jamais nié, et sur la liste de leurs victimes, il y bien sûr des innocents qui n’avaient pas grand-chose à voir avec la guérilla. Il en va différemment de l’Etat colombien qui, hormis d’horribles bavures, qui ne sont pas spécifiques au cas colombien, n’a pas massacré sa population !!!

    Mon propos principal est de récuser le relativisme. Les choses sont relativement simples aujourd’hui :
    – il y a d’un côté un gouvernement légitime, aujourd’hui conduit par M. Uribe ;
    – il y a eu en parallèle une structure paramilitaire, aujourd’hui démobilisée. Ceux qui n’ont pas joué le jeu doivent être poursuivis et, si nécessaire, abattus (et ils le sont) ;
    – il y a enfin une guérilla anachronique, qui refuse de négocier dans des termes raisonnables, il faut la combattre jusqu’à ce qu’elle accepte de déposer les armes.

  7. [quote post= »827″]cela altère ma sérénité naturelle ![/quote]
    comme quoi par ici on peut rire même le dimanche

  8. Oui oui Patrick l’aveuglement de certains offre parfois de magnifiques moments comiques involontaires.

    je ne pense pas qu’il est la mémoire courte le Philcon vers, il pense juste que la vie d’un homme n’a pas toujours la même valeur selon son milieux social ou ces opinions politiques.

  9. Je signale à Tonio et aux lecteurs de ses aventures que vous pouvez trouver sur mon blog la chronique et les photos des deux manifs à Paris, 4 février et 6 mars.

  10. Ravi de te voir par ici o-lu… et merci pour l’annonce, tes images de la manif du 6 sont vraiment sympathique, ce fut (apparemment) un bel hommage… J’avais déjà renvoyé mes lecteurs suivre tes aventures lors de la marche du 4 ( ICI).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *