La Banque Centrale va perdre son indépendance!

billet-de-10000.jpgLa Banque Centrale colombienne, Banco de la Republica, est dirigée par un comité de direction composé de 7 membres: le ministre de l’économie, le gérant de la Banque et 5 autres directeurs. Ces 7 personnages décident ensemble le chemin que doit prendre l’économie colombienne, ou plutôt la politique monétaire, politique des crédits et de change du pays.

Les statut de la Banque Centrale on été écrits en tenant compte de la Constitution de 1991 et permettent au président en place de nommer 2 des 5 directeurs, garantissant l’indépendance de la Banque. La constitution de 1991 qui limitait le mandat du président à  une seule période de 4 ans a été changée par le gouvernement d’Uribe, lui permettant un second mandat.

Ce changement de constitution n’a pas eu d’effet ni sur les autres articles de la constitution ni sur les organismes qui dépendent de cette constitution, malgré une initiative de l’opposition. Les statuts de la Banque Central sont donc restés identiques et le président Uribe a déjà  nommé son troisième directeur, mettant déjà  en péril l’indépendance de cette identité. Mais le plus grave est à  venir il est sur le point de pouvoir en changer quelques autres, ainsi il obtiendrait la majorité absolue dans le comité dirigeant de la Banque.

Il ne reste donc que quelques mois d’indépendance à  la Banque Centrale Colombienne… et hop un petit bout de démocratie qui s’en va discrètement.

PS: pour ceux qui veulent lire un peu sur l’importance de l’indépendance des Banques Centrales dans les démocratie je ne peux vous recommander la bible en la matière: Arend Lijpart, Patterns of Democracy, chapitre 13. Comme il le dit lui même, on a souvent tendance à  sous estimer l’importance de cette indépendance mais lorsque  la Banque Centrale est indépendante et forte elle peut jouer un rôle critique dans le procédé politique.

5 réflexions sur « La Banque Centrale va perdre son indépendance! »

  1. Un petit article en espagnol de Semana… on fait une une analyse très intéressant non seulement de l’indépendence de la Banque centrale, mais aussi de la Comission Nationale de Télévisione et d’autres Institutions et comme petit à petit Uribe commence à devenir « le tout puissant »Olalala Dios nos amapare

  2. oui, je l’ai lu. Il parle aussi du pourvoir judiciaire et législatif. J’essayerai d’en parler mais j’ai aborder le sujet de la banque central parce que c’était un sujet de discussion avec un prof d’économie il y a plus de 2 ans, il annonçait déjà ce petit soucis. Je me souviens bien de sa tête , pour un économiste ça doit la pire des chose d’imaginer qu’un politicien puisse décider des politique monétaire….

  3. — Il doit bien y avoir des économistes qui sont contre l’indépendance des banques centrales, non ?
    — Bernard Maris, par exemple.
    — Mais c’est pas un économiste ! C’est un prof d’économie qui cause en fac et à la télé.
    — Ah, j’avais oublié depuis que je ne lis plus Charlie Hebdo.

  4. [quote post= »903″]Il doit bien y avoir des économistes qui sont contre l’indépendance des banques centrales, non ?[/quote]

    c’est sûr, y’en a même qui sont contre la croissance.

    [quote post= »903″]– Bernard Maris, par exemple.
    – Mais c’est pas un économiste ! C’est un prof d’économie qui cause en fac et à la télé.
    – Ah, j’avais oublié depuis que je ne lis plus Charlie Hebdo.[/quote]

    moi non plus… mais je ne regarde plus la télé non plus… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *