Fidel renonce, de son vivant!

foto_de_fidel_2.jpgJe n’aspirerai ni n’accepterai – je répète – je n’aspirerai ni n’accepterai la charge de président du Conseil d’Etat et de commandant en chef

Mais rassurons nous (!!!):

notre processus compte encore avec des cadres de la vieille garde, à  côté d’autres qui étaient très jeunes lorsqu’a débuté la première étape de la Révolution, écrit-il. Ils disposent de l’autorité et de l’expérience pour assurer la relève. Notre processus compte également une génération intermédiaire qui a appris auprès de nous les éléments de l’art complexe et presque inaccessible d’organiser et de diriger une révolution

Et Castro continuera a nous faire part de ses idées à  travers les « réflexions du camarade Fidel »… nous voilà  rassuré, il nous reste juste à  espérer qu’on lui laisse une entière liberté politique pour qu’il puisse s’épanouir.

Difficile de croire que Fidel se retire de son vivant (ou alors il est déjà  mort et on le saura dans un ou deux mois). Son frère prend le relais de manière officiel, Il doit être content, il aura le droit à  ses 2 années de gloire avant de mourir à  son tour.

4 réflexions sur « Fidel renonce, de son vivant! »

  1. Allez HUgo et Uribe, prenez-en de la graine, il est possible de quitter le pouvoir, même s’il a fallut 50 ans dans ce cas, vous vous pouvez faire beaucoup plus court 🙂

  2. Sincèrement j’espère que ni l’un ni l’autre attendront 49 ans pour se tirer, même 20 ans…. je craquerai avant 🙂

  3. Je ne crois pas que l’on puisse dire que Fidel renonce. Au contraire. Je crois plutôt que l’équipe dirigeante (dont il continue de faire partie, en tant qu’oracle officiel) a lucidement décidé de passer à une nouvelle étape de la Révolution.

    Ce qui peut surprendre, c’est que Fidel ait accepté cette décision. Mais à la faveur de la maladie, du temps libre qu’elle lui a procuré, à son corps défendant, à la faveur peut-être d’un retour aux années d’enfance et d’un désir sincère de rédemption, Fidel a sans doute compris qu’il lui restait une dernière carte à jouer pour tenter de faire du futur de Cuba autre chose que le présent actuel d’une Chine ou d’une Russie tropicalisée.

  4. [quote post= »832″]Fidel a sans doute compris qu’il lui restait une dernière carte à jouer pour tenter de faire du futur de Cuba autre chose que le présent actuel d’une Chine ou d’une Russie tropicalisée.[/quote]

    C’est fort probable en effet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *