Et oui les paras sont toujours là!

Je sais, je devrais changer un peu de disque. Parler de la pluie qui est revenu sur Bogotà¡. Après deux mois de soleil on a pris la douche cette aprem’ et sauf malentendu on est reparti pour 10 mois de pluie. C’est pas une blague, Bogotà¡ est pire que Londres en matière de temps.
Je pourrais aussi aller faire des photos au marché, des photo de fruits, parler de bonne bouffe et de bon resto, de boite de la nuit… vous parler du dernier film colombien (paraiso travel) qui est une perle.
Je pourrais aussi aller voir comment vont les conseillers de la ville, comment se trame les alliances politiques pour élire les fonctionnaires publiques. je pourrais…
Bin non, je continue à  faire chier avec le même thème, le reste viendra c’est sûr. Mais voilà , j’en ai tellement marre d’entendre que la structure paramilitaires a été démontée ou que ces assassins sont tous mignons, je vous mets en ligne un texte que j’ai sauvagement piqué chez El Tiempo. C’est en espagnol, navré.

à  lire:

Marà­a Jimena Duzà¡n. Columnista de EL TIEMPO.

El 6 de marzo saldré a marchar como lo hice el 4 de febrero: en contra de todas las formas de violencia que azotan a este paà­s -no solo en contra del paramilitarismo- y honraré la memoria de todas las và­ctimas de este conflicto, provengan de donde provengan.

Es probable que eso no sea polà­ticamente correcto en esta Colombia joseobduliesca, que cree a pie juntillas que las àºnicas marchas que valen la pena son las que refuerzan la tesis gubernamental de que Colombia no vive un conflicto, sino una amenaza militar, que son las Farc, y que una marcha en contra de los paramilitares es una estupidez porque, como nos lo han dicho una y otra vez, estos, los ‘paracos’, ya no existen desde que este gobierno los desmovilizà³ con éxito y encarcelà³ a sus mà¡ximos jefes.

Nada mà¡s falso que esa premisa. El paramilitarismo en el paà­s no se ha acabado. Sigue vivito y coleando, pero transformado en otra monstruosidad: en una mafia regional prà¡cticamente legalizada y aceptada socialmente, que ya no solo se nutre del narcotrà¡fico, sino del erario pàºblico, al estilo de la mafia napolitana y siciliana. Es una mafia que ha aprendido a ganar las elecciones, que tiene a senadores que representan sus intereses y que ahora es la gran dueà±a de los puestos y de los contratos, la misma que lava sus dineros en esas pirà¡mides financieras que hoy se està¡n derrumbando. Una mafia que sobrevivià³ a la desmovilizacià³n y al encarcelamiento de algunos de sus jefes militares debido a que este proceso se hizo de manera incompleta, al dejar intactas las estructuras de poder de esas organizaciones criminales.

Desde luego, tiene sus ventajas: es una mafia que no le incomoda mucho al Gobierno; que no comete masacres, sino asesinatos selectivos, porque, a diferencia de sus antecesores, ya tiene asegurado el control territorial y el poder dentro de las instituciones del Estado que le dejaron los narcoparamilitares, quienes recurrieron a las masacres de campesinos, a las motosierras y al despojo de las tierras para conseguir finalmente el control de territorios que desde el 2000 detentan.

Esa es la misma mafia que anda detrà¡s del cultivo de la palma y de ese embeleco presidencial en que se ha convertido el tema de los proyectos agroindustriales y que se articula de maravilla con ese talante terrateniente que tiene este gobierno a la hora de pensar en los desplazados y en las và­ctimas del paramilitarismo.

Lire la suite sur El Tiempo.
Marà­a Jimena Duzà¡n

12 réflexions sur « Et oui les paras sont toujours là! »

  1. Le seul problème de ta source, tonio, est qu’il s’agit d’un article d’opinion et non d’une enquête…

  2. C’est vrai qu’Uribe n’est pas une simple opinion, c’est vrai que l’inexistence des paras a été argumentée à base d’études concrètes…. Alors que les chiffres des déplacés parle d’eux, que le nombre d’assassinat sélectif aussi.
    je suis fatigué de lire ton disque rayé, malheureusement le même, mots pour mots que le gouvernement….

  3. Excuse ma constance… Tu avoues toi-même ta sympathie, voire ton militantisme pour le polo. Cela ne devrait pas te poser de problème de débattre. Sur le paramilitarisme, je t’invite à consulter le travail fait par la mission d’appui au processus de paix de l’OEA (MAPP OEA). Si cela peut te rassurer, son chef vient plutôt de la gauche latino-américaine…

  4. [quote post= »831″]Tu avoues toi-même ta sympathie, voire ton militantisme pour le polo[/quote]
    Il est clair et complètement affiché:

    http://www.ikiru.ch/tonio/fin-de-campagne
    http://www.ikiru.ch/tonio/ganamos
    http://www.ikiru.ch/tonio/une-journee-extenuante

    Simplement si un jour le Polo dit qu’il n’y a plus de guérilla je réfléchirai avant de reprendre ses paroles.
    Ton militantisme pour Uribe est aveugle et stupide, sans esprit critique. Et ce rapport de la OEA tu n’a pas du le lire jusqu’au bout… c’est eux même qui parle du réarmement et de la structure encore existante…

  5. Voilà que tu deviens grossier… Je n’ai jamais qualifié tes opinions de stupides, même si je ne les partage pas.

    Ce que dit l’OEA, qui a contrôlé le processus de démobilisation des AUC (et qui a dressé des rapports régulièrement), c’est que les AUC ont effectivement été démobilisées. Il y a de nouvelles organisations (aguilas negras et autres), qui n’atteignent absolument pas le volume des ex-AUC et qui sont condamnées et combattues par le gouvernement. Oui, le paramilitarisme comme acteur unifié doté d’un discours politique a cessé d’exister. Il reste des criminels, qui se fondent dans la grande masse de tous les voyous qui hantent la Colombie et d’autres pays d’Amérique du Sud. + les FARC.

    Inutile de t’exciter.

  6. rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrra mais tu gonfles phiconvers avec tes manips a la con!!
    putain mais le programme MAPP mon grand JUSTEMEBNT parle de 5000 a 8000 paracos rearmes en action, justement 8 de ses employes sont menaces gravement.
    Mais bordel tu peux pas faire preuve d’un peu d’equilibre des fois??nan? jamais??
    putain tu saoules…

  7. Je crois que c’est un des derniers commentaires que Mr P laissera ici. Il aura réussit après 2 années à mettre à mal mon côté absolument démocratique de vouloir toujours laisser parler tout le monde. je craque.

  8. Puisque je fais effectivement l’objet d’une censure qui va s’étendre, j’en profite pour te dire, tonio, que ton attitude de fermeture au débat et de caricature systématique de mes positions décrédibilise gravement ton discours démocratique, et, au-delà, ta « famille politique » de Colombie.

    Je hais l’idée de censure, et je ne l’ai pratiquée ni sur feu mon blog, ni sur les articles que je publie ici et là. Libre à toi de poursuivre ans une voie commode dans laquelle papa Tonio expliquera doctement la Colombie aux curieux désinformés…

    Dommage, j’aurai fini par avoir du mépris pour toi.

  9. [quote comment= » »]bienvenu au club ! ;-)[/quote]Cher phil,
    Malheureusement, il n’est nul besoin de te caricaturer, tu t’en charge à merveille tout seul.

  10. Ah là là… je rigole.
    [quote post= »831″]ton attitude de fermeture au débat et de caricature systématique de mes positions décrédibilise gravement ton discours démocratique, et, au-delà, ta “famille politique” de Colombie.[/quote]
    et
    [quote post= »831″]Libre à toi de poursuivre ans une voie commode dans laquelle papa Tonio expliquera doctement la Colombie aux curieux désinformés…[/quote]

    faut redescendre sur terre Mr P. Ceci est un blog. Ce n’est ni un journal ni une page d’information… mais un blog. C’est donc un endroit où j’écris mes pensées, mes opinions, sur les thème qui m’intéresse. Les 15 lecteurs et 35 chats qui visite ce blog vienne lire (ou pas) mes impressions sur ma façon de voir la Colombie (et ma recherche de Corto par ici¿?).
    Ceci fonctionne par le simple fait que ceux vienne sont tranquille et j’espère prenne du plaisir à lire tout ça. Et aussi parce que moi je prend du plaisir à écrire 2-3 trucs. Mais voilà, toi tu viens pour répéter à chaque fois le discours et finalement ça me fatigue. Quand je me lève le matin, que j’ai bu mon café et que j’allume mon ordi, lire un de tes messages nauséabonds me pourri ce moment sympathique de découverte des nouvelles du monde.
    Ça ne dure pas, mais les 15 première secondes de lecture sont importante, alors pour éviter que tu me les pourrisse je préfère la censure, et ça évitera que mon blog ressemble à un forum de El Tiempo.

    Par contre ton silence me permettra de profiter de mes matins… et ne t’avise pas trop à venir déranger ce calme… il me reste encore une arme secrète…

    [quote post= »831″]papa Tonio expliquera doctement la Colombie aux curieux désinformés…[/quote]
    Et arrête de prendre mes lecteurs pour des incultes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *