Des arcs contre des avions

L’organisation indigène brésilienne FUNAI a révélé des photos d’une tribu jusqu’alors inconnue. Selon eux une centaine de tribu invisible existe à  travers le monde, dont la moitié dans l’Amazonie. L’actuelle exploitation de la forêt les rend sérieusement vulnérables.

6 réflexions sur « Des arcs contre des avions »

  1. Je voulais justement en causer.autant le faire ici.
    en bolivie il y aurait 3 tribus « non contactés » encore..
    les boliviens, indigenas à 70%, sont dans leur majorité favorables à cette idée force: les laisser tranquilles. « Aider » à la place de, on sait comment tout cela termine.
    demandez au grand père Kanak de Karembeu, tiens…
    Cette image me perturbe..ils seraient déplacés par les projets atroces de déboisements du Pérou.
    fascinantes images…

  2. On peut pas leur foutre la paix? Meme si la publication de ces photos est apparemment pour la bonne cause je me demande dans quelle mesure cela va les affecter.

  3. Et puisque la FUNAI est un organe du gouvernement brésilien :

    http://www.funai.gov.br
    « Fundação Nacional do Índio – FUNAI é o órgão do governo brasileiro que estabelece e executa a Política Indigenista no Brasil, dando cumprimento ao que determina a Constituição de 1988 »

    ça va plitôt servir à faire de la politique maintenant quye Lula se dit le défenseur No. 1 de l’Amazonie (il essaie de nous faire voir ailleurs que sur le déssastre causé par les « bio »carburants)… Ça me perturbe moi aussi ces photos, faudrait que ce soient les dernières!

  4. très drôle la blague de la FUNAI, on aura tous été super émotioné !!!
    Merci pour le lien.

  5. Putain…ils peuvent pas les laisser tranquille…la forêt les a préservés…qu’elle est le con qui a fait ce reportage…j’espere que c’est pas « Nico » le « BulÔt »…Asta…N21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *