Dépêche-toi on ferme!

Aujourd’hui j’ai pas le temps, les fins de semestre c’est la course, faut rendre des notes, rendre des articles discuter avec les étudiants qui ratent etc… mais je voulais quand même faire une petite note… histoire de dire que le canal RCTV (la première télé venezuelienne, anti-chaviste) a disparu du petit écran. Voici l’explication de monsieur:
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=bfTM9S5PZOQ[/youtube]
Selon les dire du troll en chemise rouge ce n’est pas une fermeture mais la fin de la concession. Chose très différente selon lui. Ah bon. En tout cas hier soir on a pu assister à  la fin de la transmission de RCTV … A minuit un écran tout noir à  remplacé les anti-chavistes. 15 minutes plus tard un nouveau canal le remplaçait, un canal institutionnel, un truc qui comme à  Cuba, devrait nous montrer les superbes programmes sociaux du gouvernement. On aura peut-être même la chance de voir des télénovelas bolivariennes … où la servante, chantant l’international se marie avec un richissime PDG bolivarien d’une entreprise pétrolifère bolivarienne… On se réjouit!!!

Voilà  un peu de liberté qui s’en va.

9 réflexions sur « Dépêche-toi on ferme! »

  1. Un peu de liberté qui s’en va ?

    N’oublions pas qu’au Vénézuela les anti-chavistes contrôlent 90% des media …

    Si ma mémoire est bonne, RCTV a joué un rôle actif dans le putsch contre Chavez en avril 2002.

    Il faut se souvenir quand même que Chavez a été élu dans des conditions démocratiques et cela malgré le soutien apporté par tous les grands media à l’opposition. Par 12 fois le soutien électoral lui a été accordé. En 2006 Chavez a obtenu 63% des voix avec seulement 25% d’abstention. A comparer avec le taux d’abstention en Colombie.

    Alors une télévision « putschiste » est-elle une télévision de liberté ?
    Qui a menacé réellement les libertés au Vénézuela en refusant les verdicts électoraux ?

  2. Je viens d’aller faire un tour sur le blog de Phiconvers et je suis sidéré.

    Les thèmes développés (islam=terrorisme; partisans de l’échange humanitaire en Colombie = complices des terroristes; progressistes = terroristes et j’en passe …) montrent ses obsessions profondes.

    Le liens vers d’autres sites sont aussi révélateurs: sites activistes contre la possibilité laissée aux femmes en détresse d’avorter (sites d’associations connues pour mener des actions de commando musclées contre les hôpitaux français pratiquant l’IVG); site sur un livre de Jean Raspail dont la 4ème de couverture commence par:  » Le sujet du Camp des saints est grave. Il s’agit de rien moins que de la fin du monde blanc, sous l’invasion des millions et des millions d’hommes affamés, «sous-développé», qui constituent les trois quart de l’humanité »; site parlant de « L’anti racisme, communisme du XXI ème siècle » (sic!).

    Décidément, phiconvers,tu pues.

  3. Ce pourrait bien être la première grosse bévue du Chávez aux yeux de ses électeurs, qui étaient les principaux téléspectateurs de RCTV.

  4. Je suis d’accord Francis, probablement un mauvais calcul, ou plutôt un trop plein de confiance. L’avenir nous le dira mais je doute qu’il ait marqué beaucoup de point.

    Cassini: je sais bien qu’il a été élu et réélu etc … je ne remets pas en question le soutient national qu’il a. Je sais aussi que cette chaine a été nommée à plusieurs reprises complice du coup d’état. Mais dans un État de droit on accuse et on juge les responsables de violation de la loi… on ne fait pas taire ses opposants!

    (un ps… les discutions pseudo-idéologique stérile n’ont plus leur place ici.. merci)

  5. Vous vous souvenez de ce poème :
    Lorsqu’ils ont arrêté les communistes, je n’ai rien dit,
    car je n’étais pas communiste.
    Ils sont venus pour les socialistes, je n’ai rien dit,
    car je n’étais pas socialiste.
    Ils sont venus pour les dirigeants syndicaux, je n’ai rien dit,
    car je n’étais pas syndicaliste.
    Ils sont venus pour les juifs, je n’ai rien dit,
    car je n’étais pas juif.
    Puis ils sont venus pour moi, il ne restait personne,
    pour dire quelque chose.
    Pasteur Martin Niemôller ( Dachau 1942 )

  6. Je suis d’accord avec toi Tonio, si les dirigeants de la chaîne sont soupçonnés de tentative de putsch, ou de haute trahison, ou même de crime de lèse-majesté, il existe au Vénézuela des lois qui permettent de traîner ces gens devant la justice.

    Avoir le soutien populaire ne signifie pas avoir carte blanche pour fermer des chaînes qui critiquent le Gouvernement. Ne pas permettre aux gens de se forger une opinion critique, c’est le premier pas vers la pensée unique. Et en plus, ça rime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *