Uribe narco? paraco?

UribeVirginia Vallejo, amante du défunt roi e la cocaïne Pablo Escobar publie ses mémoires: Amando a Pablo, odiando a Escobar. Un bouquin qui forcément fait scandale et va remuer beaucoup de cochonnerie, l’époque de Pablo n’est pas vraiment glorieuse pour la Colombie, la majorité de l’élite, autant Jet Set que politique a trempé les pieds dans l’argent sale de la drogue. Alors lorsque quelqu’un se met à  révéler des détails ça inonde vite tout le monde. Cette semaine la vague a directement arrosé le palais présidentiel (mais pas de soucis il est équipé anti tsunami), Uribe a été mentionné, dans ce livre, comme étant un ami de Pablo. Mieux même il aurait facilité la construction de piste d’atterrissage pour que les narco puissent envoyer leurs marchandises tranquillement. le New York Time a aussi mis du sien publiant des extraits d’un rapport de 1991 des services secrets Us qui parle des activités non identifiée liée au trafic de drogue de monsieur Uribe.

Uribe ferait partie des amis proche de Pablo, son père était narco et son cousin paramilitaire, il s’est fait arrêter la semaine dernière… Bref le panorama est sympathique, et ce n’est pas la première fois que de telle accusation sont révélée, il y a 3 mois Uribe était montré en présence de paramilitaire. Alors une fois de plus le président sort et s’emballe, il accuse le correspond du Nuevo Herald (Miami Herald) d’être derrière tout ça, d’être un calomniateur etc. Uribe est très fort pour insulter les gens en public, il en est pas à  son coup d’essai, le Polo en a déjà  fait les frais, particulièrement le sénateur Pétro. Le détail est qu’en Colombie lorsque cela arrive les « coupables » (jugé par sa sainteté le président) sont presque directement menacé de mort, Pétro a du augmenté sa garde déjà  nombreuse et le correspondant a du quitter le pays après les paroles du président.

Personnellement, je ne jugerai pas trop vite Uribe, dans ce pays il n’existe pas grand monde qui n’a pas un cousin proche ou éloigné qui n’a a rien a voir avec une bande ou l’autre, les familles sont immenses et on ne sait jamais ce que fait le fils du cousin, ou la maman de la tante, Uribe a sûrement, et tout le monde le sais, eu des liens avec les paramilitaire, il en connaît, soit. De narco? sûrement aussi. Mais comme tout homme de pouvoir il a des ennemis, alors croire à  la lettre ce que dit cette madame c’est difficile. Je préfère croire que c’est faux, la stabilité du pays prime, si c’est vrai c’est sûrement mieux d’attendre la fin de son mandat pour le juger…Immonde certes mais pragmatique, désolé.
Par contre si quelqu’un pouvait le faire taire tout le monde apprécierait. En premier lieu les journalistes qui n’ont rien à  voir à  les business sale et relations pourries du Président.

6 réflexions sur « Uribe narco? paraco? »

  1. J’apprécie que tu fasses preuve de mesure et de discernement. Cela dit, Petro a attaqué violemment il y a quelques mois de son côté, Uribe a riposté, et je signale que lui aussi fait l’objet de menaces de mort… Quant à G. Guillen, il a été un bon journaliste d’investigation mais a sombré dans le sensationnalisme et le dénigrement pathologique de tout l’uribisme. Et la vieja Vallejo a besoin de fric.

    Enfin, le bon Dieu y reconnaîtra les siens.

  2. Bueno…

    Le fait d’être bon ou mauvais journaliste ne change rien sur le fait d’avoir le droit de vivre. ton argument fait peur… pathétique.

    Petro n’a pas « attaqué » le président en insultant, il a amené les résultat d’une énorme enquête qui a fait avancé la justice d’une manière impressionnante. La réaction d’Uribe fut pathétique alors qu’il n’était pas accusé directement il a attaqué personnellement Petro en l’insultant.

    Quant à Vallejo, elle a peut être besoin d’argent, elle est peut être un peu folle mais elle a sûrement plein de bonne histoire à raconter… moi je crois que ça vaut la peine de l’écouter, tout en prenant de la distance avec ce qu’elle dit.

    Descend un peu de ton nuage, Uribe n’est pas le grand sauveur directement envoyé par dieu… toutes les relations dont on l’accuse sont sûrement vrai, maintenant faut savoir être pragmatique…

  3. Merci de garder le ton correct qui permet un début de débat.
    Je n’ai jamais dit que l’anti-uribisme pathologique de Guillen justifiait qu’il soit menacé de mort ! Et je défie quiconque de rattacher le président Uribe à ces menaces.
    Nier les attaques violentes de Petro à l’encontre d’Uribe relève de la mauvaise foi ou d’une mémoire sélective qui ne sied guère à un enseignant / observateur.
    Ecoutons Vallejo mais sans prendre pour argent comptant tout ce qu’elle raconte. Uribe n’est pas mon messie, c’est juste un très bon président que la Colombie s’est donnée. Mais je suis bien d’accord sur le fait que, la situation du pays et sa gouvernabilité étant ce qu’elles sont, il ne pourra pas résoudre tous les problèmes. Et je déplore comme toi les concessions qu’il doit faire, sans doute dans la douleur, à la vieille politiquera colombienne.

  4. Uribe l’accuse d’être un con … le jour suivant il doit fuir parce que les menaces deviennent vraiment sérieuses …
    Bien logiquement c’est pas Uribe qui le menace, ni lui qui dit qu’il faut le faire , c’est que certain de ces « suiveurs » sont un peu trop extrême dans leur manière de voir les choses.
    Franchement un président ne devrait simplement pas se permettre d’insulter la presse, ou de la renier ou quoique ce soit… encore moins en Colombie quand on connaît la situation des journalistes. C’est tout.

  5. Entièrement d’accord avec Tonio; désigner publiquement quelqu’un comme l’a fait Uribe, c’est en quelque sorte le condamner à mort; il suffit de lire avec quelle violence les partisans du président s’expriment dans les colonnes du Tiempo (version Web) poour frissonner.
    Phiconvers, retourne dans ta retraite. Ecrire que Uribe est un très bon président te déconsidère à tout jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *