Les voyageurs de l’eau

A lire, vraiment intéressant: La canne à  sucre boit à  l’oeil

Dans les années 1980, la région de Cali était surtout connue à  l’étranger pour son cartel de trafiquants de drogue. Pourtant, s’il est une culture qui assure aujourd’hui le développement de cette zone, ce n’est pas la coca mais plutôt la canne à  sucre. Elle y est cultivée sur près de 200 000 hectares, soit 10% des terres cultivées du pays.

Irriguer une telle surface nécessite d’importantes quantités d’eau: 84% des ressources consommées dans la vallée est utilisé pour la culture de la canne ! Les eaux de surface du fleuve Cauca ne pouvant répondre à  cette forte demande, l’exploitation des eaux souterraines s’est développée (sans compter que ces dernières sont beaucoup moins polluées). Tant et si bien qu’avec environ 1 milliard de mètres cubes extraits chaque année de son sous-sol par 1500 puits, la vallée du Cauca concentre à  elle seule plus des deux tiers de l’exploitation des aquifères de Colombie.

La suite…

4 réflexions sur « Les voyageurs de l’eau »

  1. En verdad???? (lo de los biocombustibles nos esta jodiendo por todo lado…)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *