je me rends

Voilà  un mois que je n’ai pas écrit… et j’avais vaguement dis à  Vlad qu’en un mois j’aurai fini mes réserve de rhum!
Le fait est qu’en un mois j’y ai même pas touché, pas eu le temps, les fêtes autant en nombre qu’en temps ont été divisée par 4 en 2 mois. C’est probablement bon pour moi, pour ma carrière ou je ne sais quoi… en tout cas les choses empirent, le travail s’accumule, de nouvelles choses apparaissent toutes les semaines. Je ne m’en plains pas, c’est plutôt cool, je rencontre des nouveaux gens, je vais voyager, je travaille dans des sphères complètement différentes les unes des autres, bref je découvre mille trucs.
Mais voilà  ça a forcément des implications sur mes autres activités, la fête (mais ça, ça changera vite) et mon blog.
Après une longue réflexion j’ai finalement décidé de me rendre et d’arrêter d’y penser, car chaque jour est un dilemme, il se passe tellement de choses par ici que je pourrai écrire tout le temps, les idées me trottent dans la tête et je me retiens, je dois me centrer sur le reste… donc c’est plus simple d’en finir.
J’abandonne mon « devoir citoyen » de raconter « ma » Colombie.

Patxi en parle de temps en temps et j’espère qu’elle augmentera le rythme malgré ses futurs nouveaux devoir de mère. Nathalie et Jean-Jacques Seymour en parle aussi. La matière existe… Et la Colombie vit en ce moment de grandes choses, ou plutôt d’importantes choses. Uribe l’omniprésent, l’Unique gouverneur de ce pays modifie, en bien ET en mal la construction de la Colombie. Il est de plus en plus difficile de ne pas être uribiste, non pas parce que Uribe est devenu bon mais simplement parce que l’option alternative est de plus en plus impossible. Pour certain être contre le gouvernement est devenu un cauchemar… mais même à  ça les uribiste ont une réponse: « au moins le cauchemar tu peux le vivre, il y a 15 ans on te tuait pour être dans l’opposition ».
Oui, c’est vrai mais est-il vraiment sain de voir de marionnette /statuette du président à  tous les coins rue??… des fois je me demande si ce mal est nécessaire et si le résultat dans quelques années ne va pas être encore pire: la mafia au pouvoir et le pays sombrant dans un chaos général…
Du coup je continue à  penser, comme certain intello de par ici, que la Colombie n’a pas besoin de héros sinon d’un État de droit, et ça ici c’est déjà  être dans l’opposition.
Bref la Colombie m’émotionne toujours autant et j’espère continuer à  écrire sur ce sujet plus tard ici ou ailleurs. Il est d’ailleurs fort probable (j’espère avoir un peu de temps pour ça) que je reprenne mon clavier pour écrire non pas sur la politique du pays mais sur mes voyages sur le blog Histoire de Voyage qui ne cesse de grandir.

Merci à  vous Tous amis lecteurs et salutations à  tous mes collègues blogueurs, particulièrement mon ami Jean Claude qui m’a initié et Dul qui m’a souvent motivé! Sans oublier évidemment la clique des francophones en Amérique Latine tous chez rezolatino (merci Jean Luc) et en particulier la mafia argentine avec qui j’ai beaucoup beaucoup rigolé: Patrick le parrain, Clément le juge avocat (garant corrompu des lois), Guillaume le tueur, Dul le Rebelle, Marc Scavenger le diplomate vendu, Monie la fausse médiatrice qui utilise (aussi) des bannières du CICR. Et les indépendants, Roberto tonton Francis, Marc le motard et Patxi la future jeune maman.

28 réflexions sur « je me rends »

  1. ben merde alors! c’est ton choix…en tout cas j’espère rester en contact avec toi et te voir par ici en Janvier???
    bonne continuation dans tes nouvelles aventures…
    cuidate colocho 😉

  2. la communauté internationale (au minimum) te remercie pour la pierre que tu as apportée à l’édifice de la vérité en Colombie!

    Merci pour tes magnifiques articles!

  3. Comme je te comprends… Moi aussi, il m’est de plus en plus difficile de trouver le temps pour continuer à écrire, et puis il est vrai que la motivation n’est plus la même, quand on est « au pays »… En tout cas, cette petite « communautés » m’aura permis de faire des rencontres sympathiques, et de partager quelques verres d’aguardiente qui resteront longtemps dans ma mémoire… Avec les parties de foot-liège qui les accompagnait !

    Bonne continuation à tous les deux, en espérant te revoir d’ici peu…

  4. Bon, j’espère que cela te donnera l’occasion de passer par l’Argentine pour un petit bonjour.
    Bonne continuation, bonne chance et certainement à bientôt.

  5. Merci pour tous ces éclairages sur la Colombie, qui m’ont appris beaucoup de ce pays pour lequel je vais partir très prochainement.

  6. Allez on se met pour de vrai sur la route du maltais nommé Corto.
    Bonne route compadre, et puis :
    qu’importe la gueule de bois si dessous il y a quelque chose de chaud,peut-être les empanadas, et un peu plus bas, une autre chose plus chaude encore, un coeur qui répète :
    quels cons, mais quels cons, quels irremplaçables cons, la putain de leur mère.
    Julio Cortazar

  7. Compay, merci d’avoir su partager tes nalyses, tes emotions, tes impressions, tes emoticones, avec lucidite, tendresse, humour, talent ces dernieres annees. Merci d’avoir transmis cette envie de bloguer, qui requiert discipline et compromiso, aux petites jeunettes de mon espece.
    Le gremio des JF-bientot-futures-allaiteuses se joint a moi pour cet adieu dechirant.

    ce serait chevere de se voir dans la vraie vie, un de ces 4 matins. car la premiere et dernier rencontre fut vraiment trop courte st superficielle.

    Pour ma part, je continuerai mon rythme de 2 billets par semaine, c’est deja trop.
    par contre y a comme un vide sur la Colombie desormais…

    vu que ce « charmant » bloggueur quebequois est parti lui aussi, nous voici bien depouilles sur REZOLATINO.

    se te extrañara cabwon!

    Amistades.

    Patxilounette

  8. Et buen Toño… mes sentiments son partagés.. je suis très content pour toi et tes nouveaux projets, ça a l’air vraiment trippant ce que tu fais!! Mais en même temps j’ai un peu de chagrin, car ce blog, cette p’tite communauté a été l’une des belles découvertes que j’ai faites dans les dernières temps…
    Buen viento y buana mar compañero… espero poder mantenerme en contacto con vos…hoy dese aquí, mañana desde cualquier lugar del mundo!

  9. Bon vent Tonio, merci pour tes analyses et de faire parler la colombie et de la colombie; merde pour tous tes projets et à bientôt j’espère. ciao.
    calimimi

  10. Merci à tous… et moi aussi j’espère revoir ceux que j’ai déjà vu (Patxi j’essaierai de passer à la maternité, mais je ne te promets rien), connaitre les autres (je serai à Bogotá encore quelques temps alors si vous passer par là n’hésiter pas, & Daniel c’est pas exclu que j’aille vers chez toi, ou pas si loin, enfin plus au nord qu’ici!) et j’espère aussi faire un tour à BA prochainement… le calendrier me dit qu’en janvier/février alors je croise les doigts.
    Et la poursuite de Corto, le maltais, se fera mais ça c’est une autre histoire.

  11. Noooooooooooooooooon 🙁
    adieu conflit helvetico-colombiano-franco-argentin que je chérissait tant…
    bonne route !

  12. J’avais trouvé un chouette bistrot par chez moi et fait une photo pour toi. Ne sais comment te la faire parvenir et la mets à voir chez moi…
    Bonne continuation.

  13. Une amie de Cordoba m’a fait le plaisir de venir passer trois jours avec moi. Elle est partie cet après-midi, je suis triste et ce soir je lis ton billet, il y a des moments comme ça, des jours de merde !
    Toutefois, on sait que Corto n’est pas mort et qu’il resurgira ici ou ailleurs, tu me manqueras Toño, mais je chercherai ta trace, un message, et puis on se croisera peut-être en Argentine.
    Suerte amigo.

  14. Merci les amis… euh Jean Luc … tu va quand même pas me comparer à Uribe, je risquerai de mal le prendre.
    Sympa le bistrot en effet…
    Et Corto ne peut pas mourir, sa ligne de vie est très très longue… D’accord il a un peu triché mais c’est pas grave!

  15. Mince alors, en tous cas Merci pour tout tes articles sur la Colombie, tu resteras une base, une page de réflexion à un moment donné qui a permis (à beaucoup)d’ouvrir les yeux et faire réfléchir en mesurant tous les enjeux.
    Quand le courage, le temps et l’envie te reprendront, c’est avec plaisir que nous lirons de nouveaux tes points de vues.
    (D’ailleurs, peut être qu’un article par semaine serait jouable …? ou pour les points clefs des moments politiques…)
    Bueno, veremos; que aproveches de tus viajes, parait il ce sont eux qui forment et maintiennent la jeunesse que l’on a (dans la tête bien sûr)
    Quand au titre « je me rend » cela me vient à l’esprit de te demander « où ? »
    allez Cuidate
    chaito

  16. Tu pouvais pas terminer tes réserves de rhum puisque je n’étais pas encore venu en Colombie hihihihihihi 🙂 Fallait encore qu’on puisse trinquer, c’est l’unique et seule raison allez avoue !!!! 😉

    Bon trêve de plaisanterie, c’est vrai que ça va faire un peu vide, j’avais pris l’habitude moi chaque début d’après midi de « zieuter » ce blog et de découvrir le nouvel article du jour… Putain tu « abuses » quand même, je vais devoir abolir ma demi heure de glandouillage du début d’après midi désormais… M’enfin si je suis revenu de quelques jours de vacances (Féria Dacquoise)… Je reviendrai tout aussi facilement sur le blog découvrir les nouveaux articles… Même si ils ne sont plus aussi rapprochés les uns des autres, je reste convaincu que le stylo va te gratter (le clavier plutôt devrais je dire :p )

    Merci en tout cas pour ce blog, je le répète (comme au début) j’adoooooooooooooooore 😛

    😀

  17. Merci Pedro et Phil… je me rends … là où Corto m’emmènera 😉

    Vlad, je t’attend, le rhum vieillis bien en général 😉
    et merci et désolé pour ta demi heure… mais le net est ample

    m’expimer me démangera toujours, et je le fait sous d’autre forme pour l’instant… je reviendrais au blog un jour surement, c’est une plateforme d’échange vraiment sympa.

  18. [quote comment= » »]Sans rancune et bon vent.[/quote]
    j’attendais l’hommage de Phiconvers. Un peu froid tout de meme, apres tout ce que vous avez vecu tout de meme..
    PHICON qui desormais inonde Agoravox de sa propagande Uribiste absurde…Sans aucun contrepoids, ou alors les inepties de sous-gauchistes de service avec port d’oeilleres integrees…Tonio, ecris au moins la bas de temps en temps. Je n’en ai ni le temps ni l’envie, mais faut pas le laisser seul le gars…

  19. Mon petit Tonio, je viens tout juste de m’apercevoir de cette decision de nous laisser là, seuls, orphelins, sans bras ni chocolats à l’annonce de cet ultime missive…Ta plume legere et incisive parfois sur la Colombie me manquera. Fais gaffe au rhum et bon vent conpadre.

  20. Quel dommage que ce blog ne marche plus…

    Avec la nouvelle telenovela « las piramidas colombianas » il y a pourtant de quoi écrire !
    Combien de milliards de pesos ont-ils été blanchis ? Le patron de DMG parviendra-t-il à se faire élire président ?

  21. Bon alors tu recraques tu reviens écrire ici ou pas ???? 🙂 Faudrait s’y remettre m’sieur le vacancier :)… Ah lala j’ai déjà les Coca Sour qui me manquent tiens 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *