2 ou 3 trains de retard

generales_imgarticulo_t1_46835_2007731_124604.jpgRaul Reyes, un personnage tout petit, loin d’être con, vociférant toute les banalités du monde depuis son estrade. C’était courant 2001, en Europe. A l’époque je connaissais pas grand chose de la Colombie, j’y avais déjà  mis les pieds mais la situation me paraissais encore assez floue. Pourtant ça m’intéressais, alors j’ai été à  cette conférence, gratuite en plus. Mes potes colombiens m’ont fait sortir au moment où le public commençait a râler… »ça chauffe, on se casse »…

Après ça l’histoire est oubliée, un pauvre type avec une rengaine communiste déjà  en 2000 ça me paraissais vieux jeu. Je ne sais pas trop pourquoi mais je me suis rappeler de cette histoire il y a quelques jours, et aujourd’hui je le vois en photo dans le journal Semana. Il a parlé, « les FARC n’enlèvent pas », ah bon … il accuse aussi le gouvernement d’être responsable du non retour des corps des 11 députés … et moi qui croyais que c’était les FARC qui les avaient. Il critique aussi le Polo (parti de gauche) qui selon lui se serait allié avec la droite conservatrice pour éliminer l’extrême gauche. Dans sa ligne de mire vient en premier Lucho (le maire de Bogotà¡) mais aussi Petro (le sénateur qui a le plus attaqué Uribe) et Navarro (candidat à  la gouvernance d’une région)… Tous responsables de soutenir la « social démocratie »… arme de la droite conservatrice pour en finir avec …?¿? (zut, j’ai oublié)

Raul Reyes, porte parole des FARC, encore un gars à  qui j’aurais plein de questions à  poser. A moins que je ne comprenne vraiment rien, et qu’en fait toutes les mines qu’ils sèment ce soit les nouvelles semences transgénique qui vont en finir avec la faim dans le monde… La génétique ça n’a jamais été mon point fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *