11 députés morts

imagen-3615390-1.jpg

Ce matin le réveil fut difficile, pourtant j’ai renoncé depuis longtemps à  écouter la radio tous les matins comme le font la majorité des Colombiens, je trouve ça trop déprimant. Je préfère prendre mon petit déjeuner et ensuite lire les journaux. Mais aujourd’hui ma belle mère a téléphoné à  7h du mat’ et m’a annoncé la triste nouvelle. Difficile de finir mon café. 11 des 12 députés séquestrés par les FARC sont morts lors d’un combat entre l’armée et les guérilléros. Ils ont été plus de 5 ans otages avant de mourir, bêtement. Les familles crient au scandale, accusent Uribe d’avoir suivi sa stratégie d’intervention militaire pour sauver les otages, qui comme tout le monde le sait depuis longtemps est la meilleure manière d’assurer leur mort. Les FARC tuent leurs otages à  l’approche de l’armée.

Les militaires se défendent, disant qu’ils ignoraient la présence des otages, que c’était une attaque contre la guérilla et non une opération de sauvetage.

Le ministre de l’intérieur Colombien demande aux FARC des preuves (il veut voir les corps) et veut connaitre les conditions de la tragédie, sous entendant qu’elle n’a pas forcément eu lieu lors d’un combat avec les militaires sinon avec les paramilitaires. Ce qui est très peu probable.

La France a envoyé un communiqué demandant expressément que l’option militaire pour le sauvetage des otages soit écartée.

Avant de poser les questions qui font mal et de remarquer l’intransigeance des FARC et du gouvernement sur la question des otages, une pensée pour ces otages et leurs familles ne me semble pas de trop.

4 réflexions sur « 11 députés morts »

  1. Ping : 2 bandes sons sur Corto en Colombie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *