Une intelligence supérieure

Navré, j’en remets une couche… mais ça me passera, d’ici une semaine j’aurai d’autres choses à  raconter. Mais bon, le conseiller présidentiel est venu expliquer les paroles du Président sur les élections. C’est simple, le président n’a pas nommé le candidat, il a parlé de façon abstraite, on a mal compris ses paroles, autant en Colombie qu’à  l’extérieur… c’est que le président possède une « intelligence supérieure »…

Et en plus Uribe a eu plus de vote à  Bogotà¡, les habitants de Bogotà¡ l’aime plus que Moreno…

Pour ceux qui croient que je mens ou que j’exagère allez voir ici...

J’en reviens pas, je crois que j’ai envie de pleurer…

Finalmente, el consejero presidencial insistiೠen que el Presidente Uribe tiene una “inteligencia superior”.

5 réflexions sur « Une intelligence supérieure »

  1. élection historique…piteuse attitude de la mafia uribiste..
    Je suis ravi, merci pour compartir depuis l’intérieur, man…

  2. Génial !
    Putain ce sont de vrai comiques, il faudrait les produire au point virgule ils auraient un succès fou!

  3. c’est du comique… et Uribe a encore fait un discours hier appelant à travailler tous ensemble (avec lui surtout) pour l’amour pour la Colombie… il est mignon …

    Patxi: 🙂 avec plaisir … maintenant va falloir se pencher un peu plus sur le reste du pays. Bogotá n’est pas tout, et dans certain endroit ça a merdé.. Même si dans la globalité les résultat sont positif, pas mal de politicien soutenu para les congressistes aujourd’hui en taule, n’ont pas été élu… un bon signe.
    Medellin continue sur sa lancée, Cali a apparemment choisi le candidat propre, … etc. Faut que je me plonge plus en détail, je crois que ça vaut la peine.

  4. Bon, Toño, pas de problème pour la victoire de Moreno, c’est un signe de vitalité de la démocratie colombienne. Il est probable que le Polo n’aurait pas pu exister sans le climat de sécurité (toute relative certes) créé par Uribe. C’est tout de même un peu grâce à lui qu’un parti de gauche s’affirmant comme tel peut présenter des candidats et en faire élire quelque-uns (faudrait voir à pas exagérer la percée du Polo, hein !) sans voir ses membres se faire exécuter !
    Sans acrimonie de ma part donc. Bravo Moreno, même si Peñalosa avait ma préférence. S’agissant de Cali, Kiko Lloreda me semblait plus clean et plus capable qu’Ospina, qui vient d’une vieille famille pas très nette de « professionnels » de la politique valluna. Je t’invite à vérifier et à te faire ton idée.
    Ciao,
    Philippe

  5. [quote post= »699″]Il est probable que le Polo n’aurait pas pu exister sans le climat de sécurité[/quote]

    Il me semble l’avoir déjà dit… je suis tout à fait d’accord avec ça. Le seul truc que m’ennuie avec les propos d’Uribe de ce dernier mois, c’est qu’il vont dans le sens contraire de la démocratie, et je crois qu’il est capable de foutre en l’air le travail qu’il a fait en terme de sécurité.

    Pour Cali c’est possible, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai employé le terme « apparemment »… je dois dire que depuis 2 mois je ne suis pas sorti de Bogotá, j’ai parlé avec presque personne en dehors de la ville… J’ai vu que des livres et des réunions politiques jaunes!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *