Tinto, por favor!

cafe.JPGQuoi de meilleur qu’un bon tinto (café noir en Colombie) après le repas de midi pour être prêt pour une bonne sieste! A mon sens un bon café est irremplaçable et ça tombe bien, la Colombie est le deuxième exportateur mondial de café, après le Brésil. Mais contrairement à  celui-ci la Colombie exporte surtout du café de qualité supérieure.
Les régions de culture principales se trouvent dans la cordillère centrale et de l’est. Les plantations les plus importantes se trouvent dans la chaîne de montagnes moyenne à  Medellà­n, Armenia et Manizales.

L’arbre de café nécessite entre 3 et 4 ans avant de pouvoir produire. Ensuite sa production est d’environ 500 grammes à  l’année. Lorsqu’il est bien rouge il est ramassé, puis dépulpé (à  l’aide d’une machine). Il est lavé (ce qui, paraît-il, relève son arôme) et enfin séché.

Pourtant pendant longtemps il était difficile de consommer du bon café en Colombie, mais maintenant ce n’est plus du tout le cas: Juan Valdez le célèbre paysan qui se promène avec sa mule à  travers le monde, (il est même présent à  Time Square entre Coca Cola et Mac Donald) et Oma se chargent de nous fournir les meilleurs grains… pour le plus grand plaisir de nos papilles!

2 réflexions sur « Tinto, por favor! »

  1. Y’a pire je vous l’accorde… 🙂
    Salutations depuis Bogotá, où le temps reviens à la pluie…. l’été prend fin. Mais je vais faire l’effort de pas râler … au moins pendant 3 mois!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *