Il pleut il pleut et il pleut!

C’est incroyable, on m’avait promis les tropiques et me voilà  dans les montagnes avec du froid et de la pluie. Bogotà¡ s’élève à  2600 mètres d’altitude, comme le dit le slogan c’est 2600 mètres plus près des étoiles. Si on vous invite à  vivre au sommet de l’Himalaya et qu’on vous dit que c’est 8000 mètres plus près des étoiles, ça beau être joli vous y réfléchirez à  deux fois. Certes, la ville est sympathique mais n’oubliez pas votre petite laine, sortez couvert comme dirait maman.

Il n’empêche que toute cette eau venue du ciel ne représente pas la divinité qui vient nous sauver des futures crises que va engendrer cette ressource naturelle. Le problème est que si on ne compte pas sur une divinité pour nous sauver du futur manque d’eau, sur qui pouvons nous compter? Sur l’Etat? Sur le marché? En tout cas la décision qu’on prise nos gouvernements est de compter sur une divinité… rassurons-nous elle devrait arriver.

Au forum mondial de l’eau à  Mexico les gouvernements se réunissaient pour parler, souvenez vous il y a deux mois, c’est paru dans le journal à  la même page que les annonces pour la vente de voitures.

Ils ont parlé… et ils ont conclu…qu’on allait droit dans le mur mais que leurs politiques étaient les bonnes. C’est un peu comme l’équipe de foot de Marseille, quand ils perdent ils ne changent rien pour être sûr de bien comprendre pourquoi ils perdent.
Le résultat est que la Banque Mondiale, les gouvernements Européens et Nord Américains ont juré sur la force du marché pour régler le problème. La théorie économique nous dit que le marché se régule automatiquement, il faut donc tout simplement attendre que ce divin marché veuille bien fixer le prix du patrimoine naturel pour que la défense de celui-ci devienne effective. L’économie est très belle sur le papier et les bases théoriques sont nécessaires pour comprendre le fonctionnement d’une économie mais en ce qui concerne sa capacité à  nous assurer un futur plein de verdure j’ai encore quelques doutes.

Alors attendons qu’une belle divinité veuille bien nous sauver et nous apporter de l’eau, comme Lucifer l’a fait avec la lumière et Prométhée avec le feu.

L’autre possibilité sera d’écouter un peu ce qu’on appelle la « société civile » c’est à  dire les ONG et autre groupement de ce genre. Mais imaginez si elles ont raison, il faudra admettre que le marché ne fonctionne pas tout seul, elles gagneront en crédibilité et il faudra leur donner une représentation plus forte…

Pour ça il faut qu’on soit vraiment sûr de se tromper, on ne changera d’équipe qu’au moment où on sera vraiment sûr à  100% qu’on se trompe.
C’est incroyable ce qu’on peut apprendre en regardant le foot!

3 réflexions sur « Il pleut il pleut et il pleut! »

  1. Bon gus,
    Je suis donc obligé de faire un petit cour de football. Le problème à Marseille et comme dans tous les clubs avec un passé plus ou moins prestigieux n’est pas la persévérance dans une voie sans issue mais plutôt le manque de stabilité et l’absence de projet à long terme. Voilà, c’était la minute football…. il reste plus qu’a courir après la boule.

  2. Salut a tous,

    Alors j’aimerais temoigner sur la visibilitee de cette main pas si transparente…. ou peut etre trop finalement.

    L’histoire va comme ca: Frontiere Chine-Pakistan, 17 mai 2006. Un petit groupe de personnes attend patiemment au bureau de douane (1h15 d’attente debout) tout les passeport sont checker a triple, le tampons dedans aussi…. etc…etc…. un petit bus… une petite trentaine de siege. Bien sur il y a 9 foreigners…. parce qu’il faut quand meme citer le slogans… c’est la plus haute autoroute du monde! la bien nommee Karakorum Highway! Mais ca n’est pas le point de cette histoire.

    Nous parlons ici de ce petit groupe de Pakistanais… qui transporte… allez, disons 2 ou 3 fois son volume de baggages. A l’interieur, babioles, cockery et tissues en provenance du Marche de Kasghar et de la province. Autrement dit, on est sur le chemin de traverse des routes de la soies qui convergent toutes en chine.

    Et c’est un peu ca l’histoire. C’est des p’tits malins qui posent une derivation sur le pipeline de la soie et siphonne gentillement qques marchandises. C’est pas du smuggling, c’est a peine officiel, mais ca marche. Direction les Markets Pakistanais…. ou desormais une bonne majorite ecrasante de produits viens…… de Chine!

    La voila l’invisible main…. prise au sac!

    Alors pour la divinite? Je suis d’accord…….. mais en attendant, regardez dans votre dos, parce que pendant qu’on prie….. ca circule dans nos dos!

    Allez, bien du plaisir….. et vive le sport! On pourrait parler de Cricket et de Polo plutot que de foot, finalement c’est pas si mondial, meme si on me donne le noms des joueurs de ma ville natale au milieu de l’Asie centrale, alors que je les connais pas moi meme. Vous avez dis Human Rights? Ahhhhh vous parlez de Servette? =0)

    Hodach hafiz

    Martin

  3. Ju, merci pour le cour de football, en attendant là où j’ai pas tout faux c’est que cela fait longtemps qu’ils perdent et qu’ils perdent encore … mais ils essaient toujours, ils changent tout mais finalement ils perséverent dans le changement… ce qui au bout du compte ne mène à rien, la politique du foot se rapproche de la politique tout court.

    Martin, si j’étais un bon défenseur du marché je te répondrais simplement que si les marchandises passent d’un côté de la frontière et les autres de l’autre c’est simplement parce que la demande est comme ça, les gens veulent consonmer des marchandises étrangères, donc l’offre s’adapte, c’est ça la magie du marché… Là où ça pose problème c’est quand le transport de ces marchandises devient poluant, (99% des cas) comme par exemple carrefour qui importe des produits depuis la France alors qu’au niveau local elle existe, mais un poils plus cher car elles sont frabriquée à moins grande échelle. Le meilleur (ou pire) exemple est probablement la Chine, qui fabrique n’importe quoi pareil que les autres et pour moins cher, alors on achète des pots de moutarde de dijon Made in China qui on fait le tour du monde…. (je sais c’est un produit de terroir incopiable, mais il existe mille exemple encore plus absurde) …
    Les industriels et commerçant sont généralement très fort pour faire des petites économies bien polluantes… après y’en a qui se plaignent d’avoir chaud!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *