Adopter en Colombie

L’adoption est un phénomène que je connais très mal, même si je connais un ou deux couples qui ont adopté et un ou deux enfants adoptés je n’ai jamais discuté du sujet avec eux. Pourtant je n’ai pas résisté à  écrire un post sur le sujet. Depuis quelque temps j’ai découvert à  travers ce blog tout un monde.
Murielle a gentiment accepté de répondre à  mes questions, m’indiquant quelques faits que je me devais de partager.
La première étape étant la visite du site AFA qui donne pas mal d’info sur la procédure. Mais il faut savoir que c’est un vrai parcours du combattant, plusieurs rendez-vous avec des psys des assistantes sociales, visite de la maison etc. Pour obtenir un agrément et pouvoir imaginer adopter un enfant de manière légale.
Après avoir passé le test français il faut passer le test colombien. Le gros avantage de la Colombie est que tout est centralisé et contrôlé par l’institut colombien de bienêtre familial. C’est un avantage car cela donne une garantie que le futur enfant adopté ne provienne pas d’un quelconque trafic et cela lui donne aussi la possibilité de retrouver une trace de ses origines s’il le désire, non négligeable tout de même…

Un dossier doit donc être présenté à  l’ICBF à  travers l’AFA. Une fois le dossier accepté la longue attente commence… Cela peut durer jusqu’à  quatre ans (au bout de cinq vous perdez l’agrément de l’AFA, il faut donc recommencer…).

Lorsque le grand jour arrive les parents doivent venir chercher l’enfant en Colombie, et là  j’imagine que c’est champomi… Il y a environ 300 colombiens adoptés en France par année, sur un total de plus de 3000 enfants colombien adopté par année, une bonne partie étant adoptée en Colombie même.

Bref il faut vraiment avoir envie et être très patient. Pour ceux que ça intéresse je recommande la lecture du document fait par l’AFA sur la Colombie, une bonne approche pour comprendre la procédure même s’il recommande de lire la page « conseil aux voyageurs » de l’ambassade (moi je recommande plutôt mon post sur le sujet!). Ensuite il existe plusieurs blogs qui vous donnerons des tuyaux, celui-ci m’a l’air pas mal. Et pour finir, il existe un grand nombre de blogs qui témoigne de l’attente, celui de Murielle bien sûr mais aussi celui-là  ou celui -ci. il en existe des dizaine d’autres, il vous suffit de visiter les liens de ceux que je vous propose…

9 réflexions sur « Adopter en Colombie »

  1. C’est tout à fait ça, à part que l’agrément est délivré par les Conseils Généraux et non par l’AFA.
    Merci pour ce post.
    A bientôt.

    mumu

  2. Bonjour Mumu,Salut Tonio,
    OK Conseil General, envois AFA et fais ton histoire, elle doit etre belle et dans un secret total.
    Contact Ministère Kouchner,
    Tonio si je rentre par la Guyanneet et que je remonte?
    N21xx007

  3. Pour connaître un peu plus l’adoption en Colombie, vous pouvez visiter notre blog : nous y avons mis plein d’infos pratiques sur les démarches et aussi les différentes étapes que nous sommes en train de vivre car nous sommes actuellement à Bucaramanga (en Colombie) avec nos deux filles.

  4. Victoria island…,

    Bon je suis de retour,…, mes amis sont en attente, encore un petit effort et je m’envole pour la Scarabeo 4, c’est a 05h30 GMT que…, sans aucune allusion au Maersk Winner,…, Je n’est pas son ETA …?
    Dans cette région du Globe, les enfants de la plage me semblent heureux, je pense qu’ils sont aimés, sinon que feraient-ils à jouaient dans les roulaux toute la journée, ils en ressortirons que plus fort, ce n’est que plus tard qui se rendront compte…,
    Le plus délicat dans cette histoire sera de choisir le pays,…, la Colombie grace a la nouvelle diplomatie mise en place par Tonio dit « il magnifico » risque de faire des petits.

    N21xx007

  5. Bonjour,
    Pour en connaître en peu plus, beaucoup plus même, sur ce que les futurs parents adoptifs ressentent dans leurs coeurs pendant l’attente de leur enfant … pour vous répondre aux questions du genre : « les enfants adoptés sont de vrais enfants et leurs parents de vrais parents ? » allez voir mon blog, là vous comprendrez tous les sentiments d’une mère qui attend son enfant par adoption.
    Fran
    http://revedespoir.blogspot.com/

  6. Etant adopté,je n’aurais qu’un conseil,ne prenez pas des enfants de plus de 5ans.
    Les souvenirs reste,et de grosses questions d’identité persiste.

  7. Bonjour, je suis étudiant en master 2 recherche intéressé aussi à l’adoption internationale.
    Je vais être le plus direct possible dans le motif de cet e-mail :
    1. PRÉSENTATION DU MÉMOIRE
    2. INTÉRÊT POUR UN ENTRETIEN

    1-PRÉSENTATION DU MÉMOIRE
    Dans mes recherches, je m’intéresse aux « pratiques » des familles françaises ayant connu l’adoption d’un enfant d’origine colombienne. Dans ces pratiques, j’étudie plus particulièrement les questionnements de l’adopté et de sa famille qui portent sur la compréhension des origines de l’adopté (pays d’origine, histoire et identité avant l’adoption, etc.).
    J’intitule mon mémoire : « Post-adoption : pratiques et débats sur les origines – penser à distance la Colombie »
    Ma question de départ est : Comment les personnes (adopté ou famille) vivent –elles actuellement l’identité croisée issue de l’adoption internationale : par un référent d’origine lointaine et par la filiation ?
    Le projet de mon mémoire est une démarche ethnologique qui s’appuie sur des entretiens avec personnes concernées (adoptés ou membre de la famille), avec des psychologues ou des assistants sociaux, et avec des associations qui traitent le sujet.

    2-INTÉRÊT POUR UN ENTRETIEN :
    En lisant ces lignes, vous pouvez imaginer mon envie de discuter avec vous, et d’entendre vos expériences. Bien sûr, l’entretien aura lieu avec votre accord et restera confidentiel car c’est évidemment un sujet très personnel.
    Concernant mon mémoire sur le sujet, à partir des différents entretiens, je voudrais faire une mise en perspective des diverses trajectoire de l’adoption en France d’origine colombienne.

    Je souhaiterais avoir des entretiens avec des personnes ayant connu l’adoption et qui sont actuellement majeures (pour avoir un certain recul).
    Si vous êtes d’accord et disponible. Je vous laisse mes coordonnées pour prendre rendez vous :
    santiago.diazmunoz@yahoo.es
    tél : 06.02.17.41.50

    J’habite Paris.
    >> Si vous aussi, nous pourrions nous rencontrer (si possible lors d’une conversation enregistrée) ou avoir une conversation téléphonique.
    >> Si ce n’est pas le cas, nous pourrions avoir une conversation téléphonique, ou je peux t’envoyer par e-mail un formulaire pour répondre aux questions (si cette possibilité est aussi plus simple pour vous).

    Merci pour votre attention, à bientôt

    Santiago DÍAZ MUÑOZ
    candidat M2 – sociologie – IHEAL(Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine).

  8. Salut Santiago,
    Je crains que je ne puisse pas vraiment t’aider, comme je le dis au début de on post: « L’adoption est un phénomène que je connais très mal, même si je connais un ou deux couples qui ont adopté et un ou deux enfants adoptés je n’ai jamais discuté du sujet avec eux. Pourtant je n’ai pas résisté à écrire un post sur le sujet. Depuis quelque temps j’ai découvert à travers ce blog tout un monde. »
    Cependant, certains de commentateurs de ce post peuvent peut-être…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *