L’Ajiaco

Je continue ma présentation de la gastronomie colombienne, après les fourmis voici la recette d’un plat typique de Bogotà¡, largement plus normal pour nos papilles gustatives européennes.

L’Ajiaco est LA spécialité de Bogotà¡, il se prépare de différentes façon mais généralement avec les mêmes ingrédients en proportions différentes. On peut simplement changer le poulet pour un morceau de viande.

Ingrédients :

16 tasses d’eau (on peut échanger 4 tasses d’eau pour 4 de lait)
500 gr de patate criollas, pelées et coupées en rondelles
1 Kg de patates paramunas, pelées et coupées en rondelles
750 gr de patates sabanerass, pelées et coupées en rondelles
1,5 Kg de poitrine de poulet (ou blanc de poulet)
4 maïs tendres, coupés en morceaux
3 oignons long
4 gousses d’ail
1 bouquet guascas (herbe aromatique de Bogotà¡)
1 bouquets de cilantro (autre herbe aromatique, ressemble à  du persil avec le goût de la coriandre)
1,5 tasse de crème de lait
4 avocats, coupés
1 tasse de câpres
Sel et poivre

Préparation :

Mettre les poitrines, les patates, les oignons longs, sel et poivre à  cuire dans l’eau et le lait. Mélanger régulièrement et laisser entre 45 min et 1 heure, jusqu’à  ce que la viande et les patates soient cuites, qu’elles commencent à  se morceler. Ensuite enlever le poulet et les oignons et mettre le maïs, qui ont été cuit préalablement, et conserver le tout à  feu doux jusqu’à  obtenir la texture souhaitée. On ajoute la guascas 5 minutes avant de servir.
Juste avant de servir remettre le poulet (il peut aussi se servir à  coté) et servir comme une soupe avec le maïs, le poulet et le reste. Mettre dans un bol la crème et dans un autre les câpres. Chacun les ajoute dans son assiette à  son goût. De même avec les avocats.

Et voilà  un bon plat, idéal le dimanche après une bonne fête…

3 réflexions sur « L’Ajiaco »

  1. Hola!

    😐 Tu m’avais pas dit qu’il fallait 3 types de potatos pour l’ariaco, ainsi qu’une tonne d’herbe uniquement locales!

    Allez, merci quand même….. je sais ou trouver ma recette maintenant. 😉

    Take care,

    Martin

  2. J’ai présenté là la recette de ma tante adoptive, le meilleur ajiaco du pays! mais on peut faire des variantes. Il faut essayer selon les ingrédients qu’on trouve sur place… 3 style de patates différents (une douce, une solide et une …normale) ne doit pas être difficiles à trouver, ensuite la guasca se trouve séchée dans les « tienda latina » en europe. Et avec du persil ou de la coriandre ça fait l’affaire…
    Bon j’avoue qu’au Pakistan, ou au Tadjikistan etc.. je doute que tu trouve le matériel adéquat… mais on sait jamais!

  3. Salut!
    j’ai une petite question…
    pour combien de personnes serait ce plat???
    j’essaie de le préparer pour 4 mais je trouve que c’est un peu trôp.

    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *