Être la mer en 2020

 L'état naturel de la mer est de se laisser porter par la gravité. Elle s'infiltre, se faufile, reflète et émerveille. Mais lorsqu'on se met sur son chemin, elle se fait forte et lourde, elle cogne l'obstacle en criant de son ressac "tu ne gagneras pas". A l'échelle géologique, c'est toujours elle qui gagne. Elle réduit en poussière ses ennemis et caresse ses contemplateurs. Je vous souhaite d'être la mer en 2020. Be the sea Naturally, the sea let gravity…

0 commentaire

The environment does not need to be made

This is a response to the very deep and knowledgeable article written by Stephen Corry, The best conservationists made our environment and can save it. Stephen is the director of the formidable NGO Survival International. He has field expertise and a deep philosophical approach to indigenous people. He does not fell in the trap of the 19th century's romanticism or 18th century's Rousseauism. He has developed a personal philosophy on how modernity can accommodate with indigenous people, based on years…

0 commentaire

L’histoire de la destruction des géoglyphes de Santo Domingo au Pérou

Parfois, notre histoire s'allonge. Nous découvrons un tesson de céramique qui remet en perspective ce que nous pensions connaître des relations entre civilisations. C'est un moment de débats, de contradictions, et d'enthousiasme. Les recherches aboutissent sur de nouvelles théories et l'appropriation de notre passé. Quoi de plus terrible que d'assister impuissant à l'effacement de notre histoire. Lorsque des géoglyphes, une méthode d'expression relativement méconnue (les plus fameux sont certainement ceux de Nasca), sont réduits en poussière, notre histoire se raccourci.…

0 commentaire

La dame de Cao et l’archéologue anonyme qui fait vivre le passé dans le présent

Il est des hommes qui n'auront pas leur place au Panthéon. Leur nom n'apparaîtra dans aucun recueil et aucune dépêche d'agence ne les mentionnera jamais. Illustres inconnus, ils ont pourtant participé à sculpter le monde. Dans notre espace sémiologique, des villages reprennent des formes et des dessins de civilisations disparues, des voyageurs lointains se font tatouer des signes qu’ils trouvent plaisants. Sur le plan économique, des musées surgissent de terre, une ville offre des emplois inconnus jusque-là, comme guide et…

2 commentaires

Visiter les sites archéologiques mochica et lambayeque de Chiclayo, Pérou

La ville de Chiclayo de la côte pacifique nord du Pérou est relativement méconnue. Pas de belles plages, une ville quelconque, et le prix des logements pourrait décourager les voyageurs sac-à-dos. Pourtant, il existe une forte densité de sites archéologiques et de musées se rapportant aux cultures Mochica (du nord), Lambayeque, et Chimú. La région abrite également l'un des plus anciens complexe urbain du pays, tutoyant l'ancienneté de Caral. Je présente ici brièvement la manière d'attendre les plus connus et…

2 commentaires

Visiter les beautés de Chachapoyas, Amazonas, Pérou

Les alentours de Chachapoyas, dans le nord du Pérou (régions Amazonas), recèlent quantité de trésors méconnus. Les moins méconnus sont la forteresse de Kuélap, les chutes de Gocta, ou dans une certaine mesure Revash. Je partage ici quelques astuces pour ceux qui souhaiteraient visiter la civilisation chachapoyas, qui fut conquise par les Incas peu avant l'arrivée des Conquistadors (ils s'allièrent même à ceux-ci contre les Incas, à qui ils avaient farouchement résisté). Les déplacements sans agence pour visiter ces lieux…

0 commentaire

La cosmovision des Bribris du Costa Rica

Dans le sud-est du Costa Rica, débordant un peu sur le Panama, vivent une dizaine de millier de Bribris. Il s’agit d’un peuple autochtone qui a le souvenir de l’invasion espagnole, et dont l’évènement ravageur a été incorporé dans les histoires que les anciens racontent. Les Bribris ont beaucoup changé depuis l’époque des Conquistadors et de la colonisation : la plupart d’entre eux ont un téléphone portable et débattent de comment utiliser (la maigre) manne touristique. Mais certains jeunes sont…

0 commentaire

La caisse c’est par là

Tu n'étais pas une canne, au contraire. Tu étais un bras courant pour aller plus vite et plus loin. Tu m'as été ôté, comme l'ablation d'un sens sans anesthésie. Heureusement j'ai profité de ce sens autant avec fougue et passion, pour le peu de temps qu'il m'a été donné de le posséder. Aveugle ou sourd, je ne sais pas très bien, j'ai gardé ta mémoire vivante, galopante dans les quatre coins du monde. J'ai parlé de toi à qui voulait…

0 commentaire